Partagez|

William Rosace, Loup Solitaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
Invité



MessageSujet: William Rosace, Loup Solitaire. Ven 10 Avr - 23:11


Roy Mustang ❖  FMA
Yayouw

Rosace William



Et la foudre s'abattra

Extrait du livre « L’inquisition, combattre le mal par le mal » d’Albert Deconfellit

[…] Car s’il est une entreprise de la plus haute importance dans ce monde, c’est de maintenir les Raisonnances sous contrôle. C’est pourquoi le but premier de l’inquisition n’a jamais évolué. La protection systématique de tous les habitants d’Azuriel passe par l’enrôlement des seules personnes capables de vaincre les créatures des limbes, les Raisonnances. Qu’ils soient simples artisants, soldats ou renégats, ils ont tous un rôle à jouer dans la guerre contre les démons.

La Papauté, et donc par extension l’inquisition, s’est donc dotée de personnes capables de mener des troupes mixes,  Hommes aux côté de Raisonnances, mais qui possèdent aussi des talents martiaux, tactiques, physiques et mentaux bien supérieur à la normale. Le plus emblématique, et certainement le plus cruel d’entre eux, surnommé avec raison « Le loup solitaire »… William Rosace. […]


Extrait du livre « Les hommes et femmes de l’Inquisition » d’Amélia Wellin

[…] Vous décrire le Général William Rosace est, selon moi, une perte de temps, mais le but premier de ce livre est de présenter les personnes influentes du corps de l’inquisition. Et puis mon éditeur a insisté.

La rencontre avec le Général se passe au sud d’Ys, sur un bateau de l’inquisition. Je ne vous parlerais pas du bateau, pourtant une merveille de technologie, alliant avec ingéniosité magie et technologie. Une prouesse technique. Les marins ne sont pas heureux que j’aie l’autorisation expresse du Général pour monter à bord. Une femme sur un navire, rendez-vous compte. On m’y escorte sous bonne garde, en Aqua-Glisseur (Des Aéros qui se déplace uniquement sur l’eau.) Et on me fait monter à bord. L’ordre et la discipline règnent à bord du navire, de la tête à la poupe. On me guide jusqu’à la cabine du capitaine et l’on me fait entrer et on m’annonce.

J’entre dans la cabine et la première chose que je remarque, c’est cet homme, au milieu de la pièce. Il est torse nu et me tourne le dos, me laissant tout le loisir d’apercevoir de nombreuses cicatrices, mais surtout un dos finement musclé. Il se retourne vers moi, épée à la main et pendant un instant, je me perds à contempler la musculature impressionnante de cet homme craint de tous. Et son sourire n’arrange rien à mon état.

L’un des soldats me fait m’installer sur une petite table dans un coin de la cabine et me demande d’attendre que le général termine son entrainement personnel. Il m’indique par ailleurs que le Général est désolé de me recevoir dans cette tenue, mais qu’il m’attendait beaucoup plus tard. Puis il me laisse, me laissant à la contemplation de ce fantasme ambulant qu’est le Général William Rosace.

Je peux l’observer longuement durant son entrainement. Sa musculature est impressionnante, mais pas imposante. Tous les muscles sont dessinés sur son corps, de ses jambes à son cou. Les cicatrices qui lui strient la peau, plutôt que de l’enlaidir, forment des petits motifs qui mettent encore plus en valeur son corps forgé à l’entrainement. La seconde chose qui me choque après son physique de rêve, c’est sa taille. Le général est très grand, et ses cheveux noirs de jais en bataille qui semblent se rebeller au-dessus de sa tête n’arrangent rien, rajoutant quelques centimètres a une taille déjà impressionnante.

Après l’avoir vu manier tour à tour l’épée, la lance puis les dagues, et s’être adonné à un exercice de boxe avec son camarade d’entrainement, il s’installe finalement à la table avec moi. Il a dû s’écouler une heure depuis que je suis dans la cabine, et je n’ai pas vu le temps passer. Son visage, assez dur mais terriblement beau, ses yeux noirs, son sourire carnassier… Panome sait que je pourrais tomber pour un homme comme ça ! […]


Extrait du livre « À l’intérieur de l’Inquisition » de l’Adjudant Francis Laporte.

[…] le loup solitaire est un personnage à éviter coute que coute, que ce soit en tête à tête ou sur un champ de bataille.

Dans le premier cas, il vous mettra mal à l’aise, qui que vous soyez. Cet homme-là n’aime pas les gens. Certaines histoires racontent qu’il possède une sorte d’aura, quelque chose qui sort de tout son être, qui fait que les gens ont peur de lui. Je suis terrifié à chaque fois que je le croise. Et croyez-moi, pour un Général, les couloirs du Centre Général de l’Inquisition sont petits. L’homme en impose tellement que généralement, les couloirs se vident à son arrivée. On raconte qu’une fois, il aurait cruellement décapité un homme d’un coup de botte pour lui avoir marché sur le pied. De façon plus réaliste, des bruits de couloir laissent penser qu’il tue sans sourciller la moindre Raisonnance qui oserait discuter un ordre, et ce quelques soit le grade de la Raisonnance en question. Les gens ont peur parce que ni le général, ni la Papesse, ni personne d’autre d’ailleurs, n’a jamais démenti. Ni approuvé. Il ne dit jamais rien sur lui-même, quand on y pense.

Dans le cas de votre rencontre avec lui sur un champ de bataille, il vous réduira en charpie, que les chances soit pour ou contre lui. J’ai combattu à ses côtés, je sais de quoi je parle. Le loup solitaire ne porte bien son nom qu’en société. À la guerre, il s’entoure des meilleurs. Nous étions en campagne pour rallier Estéria, un groupe d’une centaine de personnels. Nous venions de tomber sur un groupe d’insurgé Raisonnance, retranché et barricadé dans une série de galerie souterraine dont l’entrée se trouvait sur un affleurement rocheux, lui-même bien gardé. Le général prit une petite escouade, dont j’ai eu l’honneur de faire partie, et partit harceler les flancs des troupes ennemies. Nous nous sommes retrouvés pris à partie dans une embuscade que personne ne pouvait prévoir. Nous ne voulions pas mourir. Acculé, sans espoir, l’un de nos camarades a décidé de se rendre. C’était sans compter sur le Général qui lui coupa la tête d’un revers de son épée. Il récupéra la tête et traina le corps jusqu’en haut de la butte ou nous nous cachions. Il lança le corps qui descendit en roulé-boulé jusqu’au pied de nos ennemis, puis il brandit la tête de ce qui était auparavant un membre de l’inquisition. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu’il cria, ce jour-là. « Plutôt mourir que souiller ma vie ». Nous étions juste derrière lui, toujours frappés d’horreur. Il se retourna vers nous et fis un sourire carnation dont il a le secret. « Vous vivrez libre ou vous mourez en essayant » nous dit-il. « Vous êtes l’Inquisition, et l’inquisition ne meurt jamais. » Il se retourna vers les renégats, pointa son épée en avant et sauta sur la butte qu’il descendit en glissant, hurlant « L’inquisition ne meurt jamais ! » Nous le suivirent tous, blessé ou non. Nous descendîmes la butte. À notre arrivée, quatre des soldats ennemis étaient déjà au sol, le Général se tenait au milieu des soldats adverse, grand et fier, épée à la main, ruisselant d’un sang qui n’était pas le sien. Jamais je n’ai vu d’homme se battre comme lui. Jamais je n’ai connu combattant aussi féroce. Le loup était de sortie, les yeux du général semblaient être animés d’une rage inépuisable, son corps semblait donner l’impression d’une dance plus que d’un combat. Et pourtant, on ressentait l’impact de ses coups, puissants, féroces… Le général lutait. Non pas pour rester en vie, mais pour que l’inquisition vive à jamais dans le cœur et la peur de nos ennemis. Et c’est animé d’une rage toute nouvelle que nous nous lancèrent tous à la bataille. Et l’expression « Et la foudre s’abattit sur eux » exprime avec exactitude ce qu’il se passa pour les renégats.

De ce jour, je garde quelques cicatrices, un grade d’Adjudant, et un profond respect pour l’homme qu’on appelle le loup solitaire. Qui que vous soyez, si vous le voyez, fuyez. Car d’une façon ou d’une autre, la bête vous rattrapera. Et avec elle, ses louveteaux. L’inquisition. NOUS. […]

Extraits de parchemins codésAuteurs inconnus.

[…] évitez-les comme la peste. Ils ne font pas de prisonniers parmi les gens qui s’opposent à l’inquisition, et il ne fait pas la différence entre un simple soldat et un dignitaire. Ils tuent femmes, enfants, vieux et jeunes, sans distinction d’âge ou de profession. Ils torturent et récoltent des informations, ils préfèreraient mourir au combat que se laisser prendre. Quoi que vous fassiez, évitez de vous frotter au général Rosace et à ses troupes. Ce sont des gens cruels, sans pitié, fanatique et fous furieux. […]

[…] Avons perdu deux escouades complètes. Le Loup Solitaire était présent. Aucun survivant. Ils ont coulé le navire. Avons perdu la cargaison et six semaines de travail. On monté des pique et disposé les têtes des soldats dessus. Et brûlé les corps et les armures. Rien à récupérer. Ont fait un otage. Devez bouger toutes les marchandises […]

[…] Les démons étaient là. Près à attaquer le village. Ils ont commencé, d’ailleurs. Je ne sais pas combien ils étaient, mais l’inquisition est arrivée. Je ne sais pas non plus combien ils étaient. Ils ont combattu un long moment, les démons a fini par fuir, je ne sais pas pourquoi. Le loup était là. Les légendent disent vrai, il est aussi puissant qu’il est fou. Après l’attaque, il a ordonné aux survivants de se mettre en rang. Il a exécuté de sa main ceux qui ne répondaient pas à ses questions. Il a enlevé une enfant à sa mère… […]


Agressif, violent, sadique, sanguinaire, tacticien, réfléchis, séducteur

ÂGE :: 38 ans
SEXE :: masculin
PATRIE ::  Naalyn, Célestine
ORIGINE :: Raisonnance (mais il n'est pas au courant)
ECHO :: 1
GROUPE :: Inquisition
MÉTIER :: Général de l'inquisition dans le quartier général d'Estéria
MONTURE :: Cheval impérial de l’inquisition, nommé Warhoof.
COMPAGNON :: aucun
ARME :: Une paire d'épée courte, un bouclier, une lance.
ARMURE :: Armure complète de l’inquisition.




▬ECHO MENTAL : Aura de peur
→ → Toutes les personnes à proximité de la raisonnance commencerons à se sentir mal à l’aise, puis à mesure qu’ils restent à ses côté, aurons une irrépressible envie de fuir, puis une peur panique.

▬PRÉCISIONS
Ni le général, ni personne d’autre, ne sont au courant qu’il possède un écho.

→ FAIBLESSES :: Son don s’active aléatoirement quand il est en danger ou très énervé. Après l’activation, quand le danger ou le combat est passé, il est extrêmement fatigué, à la limite de l’apathie.
→ FORCES :: Les gens n’oublient jamais vraiment la sensation de peur qu’ils éprouvent en voyant le Général enragé. Même sans vraiment maitriser son don, il effraie quand même.
Son entrainement lui permet de ne pas être totalement éreinté après l’utilisation de son don.


Faire vivre l'inquisition a travers la peur qu'elle instaure a ses ennemis


Je suis Yayouw, dit Le Grand. Je suis arrivé ici parce qu'on a menacé mon Lapin. J'ai 26 ans, j'aime les tatouage (une fois pour moi, bientôt deux.), j'aime mon travail, je suis fan de comics, de lecture, d'écriture, de cocktails, de filles, de câlins, de jeux vidéo (Sur PC. La seule console que j’ai, c’est une dreamcast !), de parenthèses (T’avais pas remarqué, pas vrai ?), de procrastination, de rock, et de plein de de trucs inutiles mais indispensable (genre, l’étymologie, la mythologie... Tout le monde s'en fou, mais c'est fun.) Je porte toujours des chaussettes hautes, même en été. Mon pokemon préféré est Sabellete, et le premier qui insulte une créature aussi mignonne aura a faire a mes Rangers è_é!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: William Rosace, Loup Solitaire. Ven 10 Avr - 23:35

Bienvenue sur Raisonnance
Que Panome te guide à travers Azuriel, William

Tu es dés à présent un membre de l' inquisition de niveau 36. Tu vas pouvoir commencer à parcourir ce monde pour accomplir ton but. Mais avant toute chose, n'oublie pas de recenser ton avatar, ton écho et ton métier. N'oublie pas de remplir correctement ton profil pour que les autres joueurs puissent avoir quelques informations sur toi en un coup d’œil. Après quoi, n'hésite pas à créer ta fiche de
relation
pour te lier aux autre aventuriers de ce monde.  



Revenir en haut Aller en bas

William Rosace, Loup Solitaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raisonnance :: Les chroniques :: Le registre :: La population recensée-