Partagez|

Lowel ~ will you drink my poisonous beauty ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
Invité



MessageSujet: Lowel ~ will you drink my poisonous beauty ? Dim 31 Mai - 16:10


Feat
Pseudo sur le net

Lowel Schreidvëg







Tant d'amour porté à votre vertu, il est normal que je m'en sois lassé...
« Monseigneur, je vous mande une oreille attentive... J'apporte non sans réticence les doléances de la ville de Nezza, dont les célébrations printannières se doivent d'apporter joie et allégresse, quand le peuple souffre encore des rudes disettes hivernales. »
De sa voix bourrue à la tonalité grave, l'instructeur commandant des armées de Pÿse affichait une gêne prononcée à devoir délivrer ce rapport. Le corps droit, infaillible au milieu de la salle du conseil, les yeux de sa majesté rivés finalement sur lui, Gerof rompit le sceau attachant le communiqué avant de s'éclaircir la gorge et de lire à voix haute. « A sa majesté régente du royaume de Pÿse, j'addresse ces mots non sans éprouver des sentiments contradictoires. Au nom des habitants de la ville de Nezza, je me vois contraint de vous narrer les faits désobligeants d'un de vos parent, pour qu'afin sa disgrâce et son ignominie se révèle à la vue de tous ; j'ai nommé le duc Lowel Di Napolia Schreidvëg, petit-cousin de mon roi, né de l'alliance du cousin germain de sa majesté avec la cadette de famille des arts du nord, et treizième dans la succession du trône de Pÿse.
Sa personne s'étant en effet présenté à la cérémonie de floraison accompagné d'un grand nombre de gens de cours, dont la duchesse Lucia de Rivetti ainsi que de la comptesse Brienne de Montmancy toutes deux récemment veuves. Je vous rappelle qu'il s'agit d'un évènement d'importance où ministres, grands artisans, intellectuels et propriétaires se réunissent pour contracter les expositions estivales ainsi que le Carnaval de Belle Entente en l'honneur de sa sainte Panome.
Or, durant les délibérations, le duc Shreidvëg n'a eu de cesse d'interrompre d'importants échanges par ses remarques impertinentes, son comportement indécent et volage envers nombre d'intendantes. Les perturbations ne sont allés qu'en grandissant, à tel point que sa personne, dont nous suspections le fort alcoolisme, du être reconduit par la force à ses quartiers après avoir violenté plus d'une demi-douzaine d'employées. Sachez tout du moins que ce ne fut guère chose facile que de maitriser le duc de Schreidvëg sans le blesser, pas moins de quatre gardes sont tombés de sa main, et une multitude souffrent encore de sa maîtrise militaire. Je vous sais très friand de son habilleté de duelliste à la lance, et je ne peux que certifier votre certitude que Pÿse ne possède de talent militaire le surpassant.
Cependant, je vous conjure de revoir son comportement. Peut importe l'amas de prouesses dont votre petit-cousin est capable, je regrette fortement de devoir vous avouer qu'il n'augure rien de bon de le laisser ainsi.
J'espère avoir exprimé mon désarroi, sans que sa majesté eût l'âme froissée par mes propos aigres de fiel. Vôtres, sincèrement.
Signé, le duc de la Vegga.
» S'inclinant avec révérance, il quitta la salle aussitôt.

Sans plus attendre, la masse de conseillers se jeta au chevet du roi, implorant que justice soit rendue à la ville de Nezza, humiliée par mon comportement. L'un d'eux entreprit même de reprendre les différents incidents que j'eusses causé par le passé ; je ne me souvenais même plus avoir dévasté des champs d'orge lors d'une course à cheval avec sir Don Vazzi.

Après non moins de de deux heures de délibérations sur mon sort, sa magesté prit finalement la parole.

« Duc Lowel Di Napolia Schreidvëg, régent appointé du domaine des Napoli, je vous destitue des terres et privilèges que vous octroyent votre nom. Celles-ci seront léguées à votre jeune frère Ereborre qui est en âge de gouverner.
Dans sa grande mansuétude, le Cardinal De Verony a plaidé votre cause pour que je ne procède pas à votre exécution. Bien que votre conduite soit inexcusable, la sentance que je vous réserve me permettra, je l'espère, de vous acquitter de la dette que vous lui devez.
Je vous nomme chargé de relations diplomatiques, et conserverez votre titre de Duc afin de lisser les négociations. Sachez cependant que vos déplacements devront m'être communiqué, et hors voyages d'affaires, vous résiderez désormais à la chapelle sainte de Naalyn, afin d'expier vos fautes. Enfin, je vous déclare bannis céans du royaume de Pÿse ; votre présence en ces terres sera considérée comme une infraction et traité en criminel, sauf convocation explicite portant mon sceau.
Cela étant dit, vous pouvez disposer. »





Lettre remise au sir Ereborre Schreidvëg, signée du duc Lowel Schreidvëg

« Mon cher frère,

Je suis désolé de ne pouvoir te faire mes adieux comme il se doit ; je n'eu qu'à peine le temps de rentrer à notre domaine que déjà l'on me pressa de quitter les lieux.
Tu dois être au courant de mon exil, j'imagine que la nouvelle a été d'un choc, moi-même je peine à réaliser la chose. Tout s'est passé tellement vite que je n'ai trouvé d'occasion de te tenir informé des évènements depuis mon départ pour la fête printannière de Nazza.

Comme convenu, je m'y suis rendu afin d'enquêter sur les redistributions inégales de grain ainsi que de l'anormale disette connu durant cet hiver. Laissant mes oreilles trainantes, j'eus le loisir d'entre bien des conversations utiles sur des arrangements visant à affamer les villes de Mority et Pia, dont les gouverneurs sont en conflits avec le duc de la Vegga. J'ai voulu en savoir plus, et en interrogeant le duc de la Vegga de manière un peu plus... poussée, celui-ci a fait un scandale avant d'alerter les gardes. Ne voulant le laisser s'échpper, je l'ai suivit dans une autre salle vide où des gardes se sont interposés. C'est ici qu'il a commencé à me rire au nez, en ordonnant à ses gardes de se débarrasser de moi.

Mon frère, si je puis t'écrire en ce moment c'est uniquement parce que la duchesse Lucia et la comptesse Brienne sont venus me seconder. Sans quoi je me serais sans doute retrouvé victime d'une mort accidentelle, causée par mes déboirs publiques que tu sais n'être qu'une façade.

Par chance, le Cardinal de Verony a arrangé cet exil afin que je puisse échapper à cette situation. Le roi m'a même appointé comme son diplomate personnel, preuve qu'il n'est pas dupe des intrigues ayant lieu à la court.
Je sais que tu sentiras ce départ comme un abandon, et tu auras sans doute raison. Mais je t'en prie, prends bien garde à toi et méfies toi de ceux qui demandent ton ressenti sur mon exil. Je ne peux te l'ordonner, alors je te le demande en tant que frère de sang, conserve une position neutre. Un jour, je reviendrai laver mon honneur du sang de ces traîtres.

En attendant, la patience sera de mise.

Ton frère adoré. Lowel.
»



Flegmatique - Chaleureux - Attachant - Volage - Ambitieux - Perfide - Egoïste - Joueur

ÂGE :: 21 ans
SEXE :: M
PATRIE ::  Pÿse, Nekkar
ORIGINE :: Naturel
ECHO :: 1
GROUPE :: Noble
MÉTIER :: Diplomate
MONTURE :: Aucune monture personnelle. Bien que l'on lui attribue un cheval lors de ses déplacements à travers Naalyn.
COMPAGNON :: n/a
ARME :: Deux javelots en acier trempés. Etudie actuellement comment enduire ses lances d'écho afin d'augmenter son efficacité.
ARMURE :: Une armure de plaques légère, racollée par un maillage en argent raffiné. Le tout permettant une protection plus que correcte, pour une liberté de mouvement à peine inférieure au cuir de certains assassins.



▬ECHO MENTAL : Charme Fou
→ Ce charme n'est pas seulement une transcendance de beauté sur un individu, mais quelque chose de bien plus profond. L'effet est tel qu'il semble s'introduire à même vos sens ; la vue bien sur, mais également l'odorat, l'ouïe, le toucher...
A proximité de Lowel, votre façon de percevoir les choses change physiquement et altère votre conception de la réalité. Et il est très tentant de se laisser plonger dans ce plaisir sensuel. Lowel peut alors abaisser vos défenses psycologiques et dans une certaine mesure vous faire plier à ses désirs.
Mais sachez une chose : une exposition prolongée à cet effet peut créer une accoutumance réelle.

▬PRÉCISIONS
→ FAIBLESSES :: Le charme de Lowel est très dépendant de la nature du lien entretenu avec sa cible. Plus la relation est passionnée - qu'elle soit de haine ou d'amour - et plus les effets seront notables sans trop y mettre d'efforts. A l'inverse, une personne n'ayant que peu d'attaches pour Lowel ne sera jamais affectée par son don.
→ FORCES :: Il n'existe aucun moyen de contrer cet effet, sinon de bloquer son flux d'echo. Et même à distance, l'effet prend un certain temps à s'évaporer, généralement suffisament de temps pour la personne concerné se rende compte de ses pensées et s'imagine avoir de l'affection pour Lowel (réactivant alors ses effets).


Ton but en une phrase


Moi c'est Exos, du haut de mes 23 piges je traîne une longue vie de rp (plus de 10 ans) où je n'arrive plus à trouver grand chose qui me plaît. Je joue surtout aux RPG (MMO ou pas - mon top 3 PS2 étant Star Ocean III, Dark Chronicle & Shadow Hearts (1 & 2) - bon je dis Dark Chronicle, mais Dark Cloud et Rogue Galaxy sont compris, Level-5 roxx) et j'ai été un joueur compétitif de Pokemon 4G et 5G, mais avec l'introduction du type fée et des modifs sur Azumarill j'ai ragequit (mon poke préféré étant Hyporoi...).

Revenir en haut Aller en bas

Lowel ~ will you drink my poisonous beauty ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raisonnance :: Les chroniques :: Le registre-