Partagez|

Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
avatar
Invité



MessageSujet: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Ven 8 Mai - 21:54

Chapitre I : Marcher sur le chemin des ombres.

Introduction : Vous êtes vous déjà demandé si les étoiles vous voyaient ? Cela peut être une question étrange, incroyable et pourtant... Pourtant c'est plausible. Voici ma réaction, ma réponse : Les étoiles ne veulent pas vous voir, vous êtes la honte du monde entier, elles vous éclairent mais ne vous aident pas. Non. Elles désirent votre mort. Car grâce à vous le monde périt de jour en jour. Oui. C'est votre faute si ce monde meurt petit à petit. C'est VOTRE faute. C'est VOUS qui faites cela. Elles voient le monde que vous meurtrissez chaque jour, elles pleurent sur votre sort et sur celui du monde...

Et moi ? Ce que j'en pense ? Je m'en fiche. J'aime cette vie. L'espoir fait vivre et moi je fais mourir l'espoir. Je capture dans mes griffes les secrets, je les garde et ne les révèle à personne. Même mes propres secrets, je n'ose les dévoiler. Tout le monde peut avoir ses petites choses à cacher n'est-ce pas ? Qui donc a révélé la stricte vérité aux autres... ? Qui peut dire avec assurance qu'il se connaît entièrement ?

~ ~ ~

J'adore ce monde. Les gens courent, se bousculent, sont alertés au moindre son, à la moindre atteinte à leur vie privée, à leur protection. Ils sont si... Prévisibles. La peur les submerge parfois, j'adore les voir se trémousser d'effroi juste parce que je frôle leurs jambes, leur dos ou bien même leur épaule. J'aime tellement leurs réactions... J'ADORE LES HUMAINS... Ils sont si distrayants, si amusants, si plaisants...

Léger rire discret, adossé aux murs du Casino, bras croisés, yeux vers le sol, attendant. J'observais chacune des personnes sortant et dès que j'entrevoyais une cible potentielle, soûle, j'approchais, je frappais et m'éloignais... Enfin « je frappais » je voulais dire je volais... bien entendu. Je ne suis pas un assassin. Je n'aime pas me battre. Je ne le fais qu'en extrême nécessité ou obligation. Si j'en reçois l'ordre officiel. Ou bien si une récompense m'attend...

Je bougeais mes oreilles, un bruit de pas peu commun, une démarche assurée. Je tournais vivement mon regard vers cette personne sûre d'elle... Une odeur presque sombre se dégageait de ... J'écarquillais les yeux en voyant un uniforme très spécifique. Un sergent, je suis très mal... TRÈS MAL. Je m'engouffrais dans une ruelle étroite au plus vite, toussais un peu et me métamorphosais en un chat noir. Tout d'abord mes bras se raccourcissaient, mes jambes, puis mon visage et le reste de mon corps presque en même temps.

Un miaulement court, puis je me rengageais dans la rue principale du casino, j'appréhendais un peu le regard du sergent qui effectuait certainement sa ronde journalière... Je passais au plus vite, d'un pas nonchalant, devant cette personne qui me « mettait un peu la pression » il faut se le dire hein ? Vous aimeriez vous être en face d'un garde alors que vous êtes, je ne sais pas moi... Un meurtrier ?
Je sautais sur un baril vide posé dans la rue et m'asseyais sur celui-ci, mon regard perçant sondait attentivement cet inconnu. Mes yeux rouges, espiègles faisaient presque peur aux passants qui m'analysaient un instant puis continuaient leur route. Je remuais langoureusement ma queue féline pour signaler aux autres « attention ne pas approcher : chat dangereux ».

« Mrreow... »

Je voyais le sergent passer juste en face de moi, j'espérais qu'il ne s'attarde pas trop en ces lieux. Que je puisse reprendre mon passe-temps... Je griffais nerveusement le bois sous mes pattes, était-ce de la peur ? Même moi, je n'en savais rien. Une tension s'était installé dans tout mon corps, des frissons d'angoisse me parcouraient le dos et plus il était proche moins je pouvais bouger. Comme si un simple souffle pouvait me tuer. J'étais horriblement faible ici... Les limbes et mes pouvoirs me manquent... J'étais fragile, un pauvre chaton inoffensif en proie au danger soudain... J'espérais ne pas me faire repérer, du moins... pas si vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 10:40

Les ombres nous guident...


Sennar avait été désigné pour faire une ronde près du casino de Vegga. Cela ne l'enchantait pas plus que cela... Mais c'était une manière comme une autre de passer le temps nan ? Après tout, dans les environs il n'y avait que des personnes complètement ivres ou des pickpockets alors... Il n'y avait pas de grands risques.

Il partit donc faire sa ronde près du casino, l'air sûr de lui et l'épée au côté. Il observait discrètement chaque personne autour de lui... Puis dans le paysage habituel des joueurs et des personnes ivres, il remarqua quelqu'un... Tiens tiens, un voleur. Et il agissait rapidement et discrètement. Il sourit en continuant de marcher tranquillement, il l'avait vu se rendre dans une ruelle mais il ne le suivit pas, il observa puis il vit un chat ressortir de la ruelle. Simple matou des rues ? Sûrement pas.

En regardant ce chat passer devant lui, il ne put s'empêcher d'avoir un petit rictus. Cela lui rappelait la folle aux chats... il n'était pas près de se retransformer en chat, un seul bain dans la rivière avec une dizaine d'autres matous lui avait suffi. Il secoua légèrement la tête puis reposa son regard sur le chat qui était maintenant posté sur un baril. Celui-ci le regardait maintenant, tiens tiens...

'' Mrreow... ''

Sennar émit un petit sourire et s'approcha, il entraperçut un frissonnement qui parcourait le chat.
Il l'attrapa alors doucement par la peau du cou et le posa dans sa main.

'' Salut toi ~ ''

Il le leva pour que le chat le regarde dans les yeux et sourit.

'' Tu pensais vraiment que tu allais pouvoir t'échapper en te transformant en chat ? Qu'importe ce que tu fais... Tu sens les limbes à des mètres à la ronde ''

Oui les limbes... Il les regrettait un peu... Mais maintenant il était dans le monde des humains, et avait infiltré la Garde Royale, alors il faisait ce qu'on lui disait. Mais généralement, suant il faisait ses rondes seul, il était un peu plus laxiste avec ses compatriotes des Limbes. Même si... Il devait l'avouer, il avait bien envie de s'amuser un peu et de faire peur à ce démon. Après tout il était en tenue de sergent, autant en profiter pour rire un peu non .
Il regarda donc le chat, en le tenant toujours par la peau du cou.

'' Ce n'est pas très bien de profiter comme ceci des pauvres âmes ivres du casino... Que vais-je donc faire de toi petit voleur ? '' demanda-t-il avec -néanmoins- une pointe d'ironie dans la voix.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 15:48

Chapitre I : Les ombres appellent la peur...


Introduction : Vous vous êtes vous déjà demandé si la peur existait réellement ? Cette sensation de sueur froide, quelque chose qui coule dans votre dos. Un frisson presque ralenti par le temps pour vous donner encore plus l'impression que la vie va vous quitter ? N'est-ce pas merveilleux que cette sensation ? Sérieusement ? Non mais réellement. Qui peut aimer l'effroi ? Qui peut apprécier cette émotion atroce ?!
Comme si QUELQU'UN dans ce MONDE pouvait aimer être oppressé. Cette chose est horrible... L'horreur réelle. Un cauchemar dans la vraie vie...

Je l'ai déjà connue. Oui. Cette horreur, je l'ai déjà vécue. Je l'ai déjà vu de mes propres yeux. Son sourire immense, ses yeux fous. Son rire me tétanisait. Je n'avais jamais eu aussi peur de ma vie. La paralysie affreuse, je reculais, je m'en souvenais et m'en souviendrai toujours.
Ma réponse à cette question ? Si la terreur existe réellement ? Non. Elle n'est que dans nos têtes et si l'on le pense ainsi... Elle viendra se présenter d'elle-même. Vous la verrez. Croyez-moi.

~ ~ ~

Oh non non non... Il se rapproche... Est-ce que je dois l'attaquer ? Me défendre ? Essayer de m'enfuir ? Je voudrais bien essayer mais cela m'est impossible ! Il va me rattraper de toutes les manières ! Il va me tuer ! Je fermais les yeux. Apeuré. Je me sentais soulevé du baril, j'entrouvrais mes yeux et me rendais compte que j'étais... En face de lui, ses yeux plongés dans les miens, je voyais un sourire étiré sur son visage.
Un nouveau frisson, je déglutis. Sa voix était... Joueuse. Étrange. Je ne pouvais pas la définir... C'est comme s'il voulait s'amuser avec moi.

Il me dit qu'il m'avait repéré. Officieusement il me disait que je ne pouvais plus m'enfuir et il avait raison. J'étais coincé. Je fais partie des limbes et il m'a vu. J'allais regretter d'être parti. J'allais passer un mauvais quart d'heure... j'allais...

Tient. Il me fait la morale maintenant ? Depuis tout à l'heure je ne disais absolument rien, le fixant du regard. Ma respiration était anormale, cela se voyait : j'avais peur. Il me dit d'une voix ironique que ce n'était pas bien ce que je faisais à l'instant et il me demanda ce qu'il allait bien pouvoir me faire, une question rhétorique je présume ? J'abaissais la tête et grognais. Presque semblable à un ronflement de rage, ma « voix » tremblait.
Je grondais, presque ronronnais. J'hésitais entre lui répondre, le mordre, reprendre ma forme initiale mais si je faisais cela, non seulement les répercussions seraient encore plus grandes, ou bien pires ! Et de plus je serais recherché.

C'est pas bon, pas bon du tout. Je relevais mes yeux vers ceux du sergent et disais d'une voix grave, basse et presque inaudible. Seul lui pouvait m'entendre suffisamment pour déceler mes mots :

« Vous pourriez me laisser partir... Pour un sergent... Vous me paraissez... Bien joueur et …. Bien sombre... Je doute... Que les habitants sachent... Qui vous êtes... Réellement... »

Je faisais de longues pauses entre mes mots, je prenais une voix lente, feutrée et voilée par une respiration que je tentais de calmer. J'avais peur. Certes. Mais lui aussi voilait des choses. Si c'était un humain, sergent, véritable il m'aurait tué en suivant son instinct. Peut-être cherchait-il à me faire perdre la tête. ? Ce serait fort probable. J'osais dire quelques mots supplémentaires, soit cela marchait, soit je me faisais tuer :

« À moins que vous... Doutiez de vous ou que vous hésitiez... À me tuer... Peut-être êtes-vous comme moi... Un être rejeté... Oublié de tous et craint... Par... Le monde... »

J'affichais un sourire presque triste, presque joueur. Je redressais la tête pour faire face au sergent, j'étais à nouveau calme. Si je devais mourir maintenant qu'il en soit ainsi. Je n'ai plus peur de la mort. Je ne l'ai jamais vue. Je suis horrifié de la peur elle-même. Avoir peur me fait peur. Cette impression de voir des gens alors qu'il n'y en a pas. Je secouais la tête et soupirais.

« Déposez-moi si j'ai raison... Tuez-moi si vous... En avez le courage... Ou si vous êtes un … Traître des limbes... Qui voudrait tuer un chat... ? Les humains... Aiment les chats... En tuer un... Nuit à la... Réputation... »

Je reprenais ma voix normale et arrêtais de remuer ma queue féline pour observer le visage de mon interlocuteur, de mes yeux espiègles et joueurs cette fois.

« Miaaaw... ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 16:32

Les ombres nous guident...


Sennar le fixait, attendant sa réaction. Celui-ci baissa la tête et grogna avant de relever les yeux vers lui, l'air décidé.

« Vous pourriez me laisser partir... Pour un sergent... Vous me paraissez... Bien joueur et … Bien sombre... Je doute... Que les habitants sachent... Qui vous êtes... Réellement... », avait-il dit assez bas afin que lui seul l'entende.

Sennar se figea un instant, toujours le regard posé sur lui.

'' Qui je suis réellement ? '', demanda-t-il au chat en haussant un sourcil, afin de ne pas trahir sa soudaine anxiété.

Oui, personne ne savait qui il était réellement, et personne ne devait l'apprendre. Sinon il risquait sa vie, et sa vie est la chose la plus importante qu'il ne détienne.

« À moins que vous... Doutiez de vous ou que vous hésitiez... À me tuer... Peut-être êtes-vous comme moi... Un être rejeté... Oublié de tous et craint... Par... Le monde... », ajouta alors le matou avec un sourire à moitié triste et à moitié joueur.

Sennar ne dit rien, continuant de l'observer.
Un être rejeté, craint... Oui, il l'était. Il se cachait derrière une façade. Personne ne connaissait Thaäl ici, le démon renard, le Kitsune... Quand il est tombé dans ce monde, tous les humains le regardaient, horrifiés. Mais il choisit de sauver sa Peau, et entra dans la Garde Royale sous la forme de Sennar. Oui Sennar... Seul cet homme l'avait accepté tel qu'il était quand il est arrivé dans ce monde... Maintenant il est mort, emporté par la maladie...

Le chat secoua alors la tête et soupira, le faisant sortir de ses pensées.

« Déposez-moi si j'ai raison... Tuez-moi si vous... En avez le courage... Ou si vous êtes un … Traître des limbes... Qui voudrait tuer un chat... ? Les humains... Aiment les chats... En tuer un... Nuit à la... Réputation... », continua le chat.

Puis, fier de lui et joueur, il le fixa intensément et miaula de la plus mignonne des façons.

'' Tss ''

Traître des limbes hein ? Oui c'est sûrement comme ça que les démons le voient... Et pourtant, il ne trahit personne, il reste juste fidèle à lui-même, et rend honneur à la vie qu'on lui a donné.

Il fixa le chat et avec un léger sourire le mit dans la poche intérieure de sa veste de sergent.
Au diable la ronde !

'' Ne bouge pas mon chaton. Tu as marqué un point, nous allons en discuter dans un endroit plus tranquille si tu veux bien ~ ''

En fait, il était un peu obligé, mais passons. Alors il se dirigea tranquillement dans un coin isolé, quelques ruelles plus loin, et posa le chat sur des marches, s'asseyant à côté. Mais le fixant toujours afin qu'il ne s'enfuit pas.

'' Alors mon chaton ~ ? dis moi ce que tu as compris et penses savoir de moi, je t'écoute. Oh, et reprends une forme humaine s'il te plaît. Je n'ai pas envie qu'on me prenne pour un fou qui communique avec des chats hum ? ", dit-il en souriant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 17:25

Chapitre I : Les ombres guident et aiment les êtres ténébreux ?


Introduction : Vous êtes vous déjà demandé ce que les autres pensaient de vous ? S'ils vous prennent pour un horrible tueur sanguinaire, un paresseux... Un véritable enfoiré, un gars qui fait peur... Les personnes à éviter sont celles qui cachent leur véritable visage. Oui. Celui qui ose dire que la vérité est toujours proclamée est celui qui généralement manipule le mieux le mensonge. Pourquoi donc avoir peur de l'inconnu ? Le secret n'est pas effrayant, bien au contraire... Le frisson et l'excitation du mystère fait frémir les inconscients et les désespérés.

J'aime ce sentiment. C'est pour cela qu'il est devenu mien. C'est un choix que personne ne pourra m'enlever. Nous avons tous le choix de choisir nos destinées. Oui. Tous. Même s'il nous faut choisir un chemin prédestiné, nous pouvons trouver le plus court ou le plus dangereux...
Et vous, pensez-vous vous être perdu sur ce chemin ?

« La bouche dit oui, le cœur dit peut-être. »

~ ~ ~

Il avait répété ma phrase. « Qui je suis réellement ? » Il avait feignit ne pas connaître significations de mes paroles et pourtant, je voyais en son regard qu'il hésitait. Peut-être était-ce cette étincelle d'anxiété, peut-être son sourire qui s'était effacé.
Cacher revient à dévoiler mais un peu plus tard. Je mordillais ma lèvre supérieure, avais-je fait le bon choix en tentant de le percer à jour ? Peut-être... j'avais eu le choix, j'avais peut-être emprunté le chemin le plus court. Mais parfois la vie réserve bien des surprises. Il ne répondait pas. Pas tout de suite. Il m'observait. Peut-être était-il dans ses profondes pensées ?

Il pesta. Je haussais un sourcil, j'attendais sa véritable réaction... Quelques secondes plus tard, il m'approcha de sa veste, cette fois je voulais me débattre, ayant repris confiance en moi. Mais trop tard. Il m'expliqua qu'il allait « discuter avec moi un peu plus loin »...
Une minute... Pourquoi m'appelait-il « Mon chaton » ? J'étais à présent dans sa poche, je me frottais les pattes, les oreilles et la truffe, attendant d'être déposé. Si c'était un limbe et que je l'attaquais... ça allait être moi le traître.

Le sergent me mit sur les marches d'une maison peu fréquentée. Dans une ruelle sombre, où nul ne passait. Je regardais des deux côtés, vérifiant qu'il n'y avait vraiment personne. La méfiance est la meilleure des choses face à un inconnu.
Je grognais. Il voulait véritablement savoir ce que je pensais savoir de lui ? Et … Il venait à nouveau de m'appeler « mon chaton... » ? Il me somma également de reprendre ma forme « humaine », il est vrai que parler à un chat... De ma voix toujours calme et voilée je répondais :

« Vous ne seriez... Pas le premier à m'avoir parlé... Sans s'occuper du regard... Des autres. »

Je baillais. Ma peau redevenait pâle, mon visage reprenait sa forme « normale », mes bras s'agrandirent, les griffes restaient. Seuls ma queue, féline, et mes oreilles étaient toujours présentes. Je détournais les yeux, je sentais son regard sur moi. Mais je me fichais de savoir qu'il avait peur que je m'échappe. Comme si j'étais « un oiseau capable de s'envoler ». Je ne suis pas si important, pas si fuyant. Je ne crois pas...

« Ainsi donc... »

Je faisais une pause dans mes paroles histoire d'habituer mon interlocuteur à ma voix neutre, presque blasée. Je continuai :

« Vous voulez savoir ce que j'ai déduit de vous ? »

Une question qui ne demandait pas de réponse. Je reposais mes yeux couleur sang sur les siens, presque intéressé. J'ai bien dit, presque. J'esquissai un sourire faux, satisfait de ne pas m'être fait tuer.

« Démarche sûre. Odeur de ténèbres. Yeux observateurs. Vous m'avez repéré au plus vite alors que je n'avais « presque » rien fait... »

Léger rire ironique, je baissais les yeux, récitant la suite de ce que j'avais apprit sur cette personne :

« Voix ironique, joueuse. Vous m'avez laissé en vie pour me poser une question. Un véritable humain ne l'aurait pas fait. L'odeur de ténèbres me rappelle les limbes. Les yeux vifs et alertent savent où se poser, et surtout, sur qui. Et surtout cette pointe d'ironie... Je savais alors que vous mentiez. »

Je bougeais un peu mes oreilles et relevais mes yeux vers lui, malheureusement, ils ne s'y attardèrent pas. J'admis alors sur une voix triste et résignée :

« Je dois bien avouer que vous m'avez fait peur... … … Comme vous l'aviez si bien dit et annoncé, je suis originaire des limbes. Et vous ? Ai-je raison de penser que vous êtes comme moi ? »

Sans savoir pourquoi, j'approchais ma main de ma tête pour me frotter les oreilles, une sorte de réflexe que je ne pouvais pas contrôler. Je souriais, quasiment de manière amicale... J'espérais simplement que je ne m'étais pas trompé sur son compte.

« Maow. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 18:07

Les ombres nous guident

Sennar le regarda, et à sa demande de reprendre une forme humaine il répondit d'une voix voilée :

« Vous ne seriez... Pas le premier à m'avoir parlé... Sans s'occuper du regard... Des autres. »

Mais, néanmoins, il se retransforma, une forme hybride, un humain avec des oreilles, une queue, et des griffes de chat. Il souriait, il était habitué aux métamorphose... Et dans un sens, il enviait ce chat d'agir à sa guise et de rester fidèle à ce qu'il était dans les limbes. Lui même regrette de temps en temps sa forme de renard, mais bon, il avait un choix à faire, il l'as fait.

« Ainsi donc... », commença-t-il d'une voix blasée, « Vous voulez savoir ce que j'ai déduit de vous ? »

Bien que cela ne soit pas nécessaire car de toute évidence cela était une question rhétorique, Sennar hocha malgré tout la tête.

« Démarche sûre. Odeur de ténèbres. Yeux observateurs. Vous m'avez repéré au plus vite alors que je n'avais « presque » rien fait... », déclara l'homme-chat avant d’émettre un léger rire ironique et de baisser les yeux.

Cela fit penser à Sennar qu'il ne connaissait pas son nom... Mais il ne l'interrompis pas pour cet question futile et continua d'écouter ce qu'il pensait de lui :

« Voix ironique, joueuse. Vous m'avez laissé en vie pour me poser une question. Un véritable humain ne l'aurait pas fait. L'odeur de ténèbres me rappelle les limbes. Les yeux vifs et alertent savent où se poser, et surtout, sur qui. Et surtout cette pointe d'ironie... Je savais alors que vous mentiez. »

Sennar ne put réprimer son rire et le regarda avec les yeux pétillants.

'' Ho ? Tu savais que je mentais ? Eh bien tu arrives à voir les choses cachées ou quoi ? Tu es bien l'une des premières personnes que je rencontre qui me perces à jour... '', déclara-t-il avec amusement.

Puis l'homme-chat leva les yeux vers lui avant de détourner son regard aussitôt.

« Je dois bien avouer que vous m'avez fait peur... … … Comme vous l'aviez si bien dit et annoncé, je suis originaire des limbes. Et vous ? Ai-je raison de penser que vous êtes comme moi ? », annonça-t-il d'une voix légèrement triste.

Sennar le regarda se frotter les oreilles et sourit un peu plus en voyant un sourire sur ses lèvres.

'' Oui tu as raison. J’imagine que je te dois quelques explications... Je suis désolé de t'avoir fait peur... J'aime bien taquiner, me faire passer pour quelqu'un que je ne suis pas, faire de mauvaises plaisanteries... C'est ma nature... '' déclara-t-il en haussant les épaules.

Il baissa les yeux et continua :

'' Je suis également originaire des limbes. Je suis un Kitsune, un démon renard... Mais pour sauver ma peau je me suis engagé dans la Garde Royale... ''

Il fixa alors sérieusement l'homme-chat et fronça les sourcils.

'' Mais je ne suis pas un traître pour autant... ''

Il soupira et enleva son casque qu'il posa a coté de lui, de façon à dégager ses longs cheveux noirs.

'' J'espère pouvoir compter sur toi pour ne rien révéler de tout ceci hum ? '', demanda-t-il en haussant un sourcil. '' D'ailleurs... parles moi un peu plus de toi mon chaton, qu'on soit d'égal à égal au niveau des informations '', déclara-t-il avec un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 19:02

Musique:
 

Chapitre I : Les ombres mentent et cachent les choses...


Introduction :
Vous êtes vous déjà demandé si vous êtes dans la réalité ? Vous vous couchez le soir, vous avez l'impression d'être levé, vous ressentez chacune des choses qui vous arrive... Vous tremblez de peur, vous n'arrivez pas à marcher...Vous essayez et pourtant... Vous restez planter, debout, sans rien faire. Vous observez le spectacle qui se déroule sous vos yeux. Vous hésitez, croire que cela est réel ? La douleur a pourtant l'air … Comme en vrai... Non ?
Vous voyez vos proches mourir les uns après les autres dans de tristes, horribles, malencontreuses circonstances... Vous pleurez, vous sentez vos larmes couler et pourtant... Quand le tueur, la mort, vient vous prendre dans ses bras, vous vous éveillez. Vous avez réellement pleuré. Mais alors... Pourquoi une illusion peut faire... Si mal ? Pourquoi un rêve peut être si … Horrible ? Tous ceux que vous aimiez... Vous ont fait pleurer une dernière fois pour toutes.

~ ~ ~

Son sourire et ses yeux, pourquoi frémissais-je ? Je soupirais contre-moi même quand il me répondait, ou plutôt... me questionnait. Je levais les yeux vers le ciel bleuté, analysant mentalement ses paroles, il avait raison. Je décelais les secrets en fonction de ce que j'apprenais sur les autres, il n'y avait rien de bien compliqué... Pas de quoi en apprendre plus sur moi. Moins on en sait, mieux je me porte.
Je parcourais du regard son visage, son air amusé me faisait froid dans le dos. Comme si j'étais encore réticent, je veux dire, méfiant. C'était un démon des limbes, il n'y avait rien à craindre... Du moins... Je le pensais...

Le sergent limbes, me dit alors que j'avais raison, qu'il était bien un de mes alliés et non un ennemi qui était vraiment prêt à m'éliminer pour de bon. Je n'étais pas plus rassuré que ça. Je ne savais pas pourquoi mais … À la fois j'avais de l'appréhension et l'envie d'en connaître plus sur lui... Déceler les secrets les plus noirs des autres...
Voilà ma passion. Je haussais un sourcil, sa nature était donc de mentir et de taquiner les autres... ? Nous sommes bien différents... Je restais silencieux. Attendant une raison de parler à nouveau...

Il baissa les yeux en expliquant qu'il était un... Kitsune. Un renard. Et il s'était donc engagé dans la garde royale ennemie pour se sauver... J'avais bien envie de découvrir de quoi il devait se sauver... Mais cela m'étonnerait qu'il me le dise. Lorsqu'il releva les yeux avec un air sérieux, j'esquissai un sourire joueur. Pas un traître ? Bien. Je le crois. Cela reste à prouver, mais je le crois.
Il retira son casque et dévoila une longue chevelure obscure. Mes pupilles s'agrandirent pendant un court instant, l'envie d'en apprendre plus...

Je toussai pour reprendre mes esprits et passai une main dans mes cheveux bruns, courts. Il était vraiment différent des humains maintenant que j'y pensais... Il me demanda alors si je déclarerais ce secret aux premiers venus, puis... Il me demanda de parler de moi. Que je lui donne des informations ? Moi ?! Il peut toujours courir...

« J'ai un don pour découvrir les secrets. Il faut croire que j'aime les énigmes humaines et psychologiques. »

Je posais mes coudes sur mes genoux, ma tête reposant dans mes paumes de main, j'observais mon interlocuteur. Je grognais un peu, une nouvelle fois et détournais les yeux, à croire que je n'arrive pas à fixer deux minutes la personne avec qui je parle.

« Inutile de vous excuser pour cette peur, c'est ma nature d'être méfiant envers les autres. »

Chacun ses problèmes, chacun son caractère, chacun son chemin...

« Je ne dévoile jamais ce que j'apprends sur les autres. Et je ne révèle jamais ce que je sais sur moi. Toutes les choses que je sais ne sont jamais accessibles aux autres. Je ne ferais pas exception à un principe... »

Je haussais les épaules et soupirais en m'étirant, résigné :

« Mais puisqu'il faut que je me présente... Je suis donc un chat. Noröwa Shyr. Cela signifie, si je me souviens bien... Shyr maudit. Mais bon, je doute que cela ait grande importance. Je suis arrivé il y a peu de temps et je ne connais personne. Faut-il vraiment que je donne plus d'informations ? »

Je relevais un œil suppliant vers le sergent, j'aimerais bien ne pas avoir à me présenter aux autres ainsi, cela me fait mal au cœur. Mon regard se fit plus fin, ma pupille devint une simple fente. J'esquissai un sourire et m'approchai soudainement, pourtant lentement, de l'être en face de moi.

« Il me semble ne pas vous connaître véritablement... Vous ne m'avez pas donné votre identité. N'est-ce pas ? »

Je m'arrêtai à une dizaine de centimètres de ses yeux, je voulais voir ses réactions. J'aimais beaucoup sonder les gens psychologiquement, c'est amusant et distrayant. Je souris, joueur. Il faut bien passer le temps et trouver des compagnons de jeu... n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 20:32

Les ombres nous guident


Sennar regarda son interlocuteur et sourit doucement en le voyant s'éclaircir la gorge et se passer la main dans les cheveux.

'' J'ai un don pour découvrir les secrets. Il faut croire que j'aime les énigmes humaines et psychologiques. '', déclara-t-il.

Découvrir les secrets hein ? Cela expliquait donc beaucoup de choses...
Il continua de le regarder et celui-ci détourna les yeux une nouvelle fois. Il allait lui demander ce qui n'allait pas et pourquoi tant de hantise au contact visuel mais se tut en le voyant continuer son explication.

'' Inutile de vous excuser pour cette peur, c'est ma nature d'être méfiant envers les autres. ''

Nature d'être méfiant hein ? Oui, c'est logique après tout. Mais il se demandait bien ce qui avait pu se passer dans sa vie pour réagir ainsi mais il ne tarda pas à comprendre qu'il était de toute manière inutile de demander quoi que ce soit sur lui :

'' Je ne dévoile jamais ce que j'apprends sur les autres. Et je ne révèle jamais ce que je sais sur moi. Toutes les choses que je sais ne sont jamais accessibles aux autres. Je ne ferais pas exception à un principe... '', expliqua-t-il.

Il continua donc de l'observer silencieusement, ne voulant pas le gêner, et celui-ci fini par en dire un peu plus sur lui en haussant les épaules.

'' Mais puisqu'il faut que je me présente... Je suis donc un chat. Noröwa Shyr. Cela signifie, si je me souviens bien... Shyr maudit. Mais bon, je doute que cela ait grande importance. Je suis arrivé il y a peu de temps et je ne connais personne. Faut-il vraiment que je donne plus d'informations ? '', demanda-t-il d'un air suppliant, qui faisait mal au cœur.

Sennar comprenait bien qu'il ne désirait pas s'étendre plus que cela sur lui... Il s'apprêtait à lui répondre que non, il était inutile qu'il donne plus d'informations s'il ne le désirait pas, mais avant qu'il n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche, Noröwa sourit et se rapprocha de Sennar.

'' Il me semble ne pas vous connaître véritablement... Vous ne m'avez pas donné votre identité. N'est-ce pas ? '', finit-il par dire d'un air joueur, son visage à quelques centimètres du sien.

Sennar émit un léger rire et répondit :

'' Malin... de me poser des questions afin d'éviter de trop répondre aux miennes '' il haussa les épaules. '' Mais je te comprends, quand on vient d'arriver des limbes ici on hésite fortement à divulguer quoique ce soit... Pour ma part... Pour tout le monde ici je suis le sergent Sennar O'Makrat, de la Garde Royale... Et je crois bien que je le suis devenu d'une part... Mais d'origine... Je m'appelles Thaäl. Et si toi ton pouvoir est de découvrir les secrets des autres... Le miens est la métamorphose, je peux me transformer en n'importe qui, en n'importe quoi... Très pratique pour l'usurpation '', déclara-t-il avec un sourire... quoi ? Gentil ? Oui sûrement, un sourire aimable.

Il regarda alors devant lui et se recoiffa d'un geste de la main, attendant un réaction de Noröwa. Il pensait bien pouvoir devenir proche de ce petit gars, il lui rappelait les limbes, et puis malgré tout, il était assez sympa. Peut-être arriveraient-ils à devenir amis qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 9 Mai - 22:33

Chapitre I : Doutes


Introduction :


« Je t'ai manqué ?
-Pas le moins du monde...
-Tu mens...
-Va-t-en... »

Cette ombre m'observait, elle souriait, cette forme informe me tendit la main, je secouais la tête négativement. Il était hors de question pour moi d'aller dans les ténèbres, j'ai toujours été dans l'ombre, mais je ne suis pas méchant pour autant... Je refuse d'y retourner. Il n'y a plus de lumière là-bas... J'ai … Peur...

~ ~ ~

Ma queue, issue de mon pouvoir, bougeait très lentement dans mon dos, je m'amusais bien avec lui, ses réponses m'amusaient, le sergent Sennar hein ? Thaäl, j'aime bien ce nom... Sans que je m'en rende compte, je ronronnais, eh oui... Il n'y a pas que des avantages à être un chat... J'esquissais un fin sourire, usurpation hein ? Intéressant. Thaäl est intéressant. Oui. Il n'a pas réagi alors que je suis à quelques centimètres de son visage. Il avait simplement sourit et s'était recoiffé. Tu parles d'une réaction.
Je m'éloignais un peu et tournais à nouveau mon visage vers une extrémité de la rue, plus exactement l'extrémité droite. Curieusement, je n'arrivais VRAIMENT pas à observer mes interlocuteurs plus de cinq secondes sans bouger.

Je songeais. Usurpation ? Cela voudrait donc dire que s'il voulait, il pourrait se changer … En chat ou bien en... moi ? Il pourrait donc faire courir des rumeurs sur ma personne, commettre des crimes sous mon identité... Je pestai, croisais les pattes sur mon torse et du bout des griffes, me grattais l'épaule, puis la joue. J'affichais un visage songeur, tourmenté, voire perdu. Voilà que quelque chose me revenait en tête... Tout d'abord je m'assurais de quelque chose :

« En n'importe quoi ? Et n'importe qui ? Vous pourriez prendre mon corps... Euuh... La forme de mon corps ? Enfin... Mon apparence...  »

Je posais cette question toute simple et suite au manque de mots soudain, je fuyais à nouveau et encore plus le regard de Sennar. Sous ma mèche de cheveux je sentais un rougissement gagner mes joues. Pourquoi avais-je fait ce lapsus ?! Je posais une main pour cacher mon unique œil visible, rouge et pour ne pas montrer mon rougissement.

« Je vous prie de bien vouloir m'excuser... Je... N'ai pas voulu... Dire cela... Je- »

J'avais une autre question mais je l'avais oublié... Je cherchais dans ma mémoire, les yeux fermés... Qu'est-ce que je voulais lui demander... J'avais tenté de me justifier au mieux, mais cela n'avait aucun effet, tout du moins sur ma personne.

« Oublions tout cela... Si vous le voulez bien... »

Je toussai et me frottai la tempe pendant un court instant, n'osant toujours pas recroiser ses yeux. J'étais extrêmement gêné, même le plus stupide des abrutis aurait pu s'en rendre compte... Je l'appréciais, certes mais pas de là à faire ce que j'avais... Malencontreusement énoncé !?

Et je ne parvenais plus à recentrer mes idées, ne me dites pas que c'est mon inconscient qui venait de parler... Je n'y croirais pas. Et de toute manière... BREF non il ne faut pas que je me justifie. Cela ne ferait qu'aggraver mon cas.
Je passai ma main dans mes cheveux, embarrassé.

« … En... E-En vérité, mon pouvoir n'est pas de découvrir les secrets. Non, j'ai les capacités et sens d'un animal... Je vois plus loin, sens des odeurs spécifiques... J'entends les battements d'un cœur... Je suis plus agile et plus discret que les habitants de ce monde et je peux me transformer en chat... Un véritable petit félin... En... Quelques... Sortes... »

Cette fois-ci, mes yeux rencontrèrent enfin les siens... Je déglutis, cette fois je ne changerais pas de direction. J'essayerais de ne pas détourner les yeux. Il le fallait. Sinon, il aurait des doutes sur quelque chose, je ne sais pas... Après ce que j'ai dit, il est vrai qu'on peut avoir des doutes sur... Mon orientation sexuelle par exemple. NON j'ai dit qu'il fallait que j'oublie ce... Malentendu !
Mes oreilles étaient plaquées en arrière, j'étais toujours honteux. C'était flagrant... Qu'allait en penser Thaäl ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 9:10

Les ombres nous guident

Sennar continuait de le regardait. Il attendait une réaction. Il n'avait pas envie de le brusquer, il n'avait pas l'air à l'aise à parler ainsi et à regarder son interlocuteur. Alors il eu un air songeur et se gratta l'épaule et la joue.

'' En n'importe quoi ? Et n'importe qui ? Vous pourriez prendre mon corps... Euuh... La forme de mon corps ? Enfin... Mon apparence...  '', demanda-t-il d'une voix légèrement tourmentée, avant de se rendre compte de son lapsus et de rougir imperceptiblement.

'' Je vous prie de bien vouloir m'excuser... Je... N'ai pas voulu... Dire cela... Je- '', commença-t-il sans le regarder, visiblement gêné. '' Oublions tout cela... Si vous le voulez bien.. .'', continua-t-il.

Sennar avait un léger sourire aux lèvres en réfléchissant. Sa gêne pouvait être dut à deux choses totalement distinctes : soit son lapsus révèle une envie inconsciente et il ne se l'avouait pas... soit il n'en à tout simplement pas fait exprès car il à tout simplement du mal à s’exprimer à haute voix et il est gêné de ce qu'il à dit.

Il s'apprêtait à lui répondre avec sa taquinerie habituelle, car après tout son ' lapsus ' ne l'avait pas gêné le moins du monde. Il avait déjà eu des relations homosexuelles après tout... Pas forcément voulues au départ... Mais le plus important est qu'il ait prit son pied.
Mais avant qu'il n'ait pu dire quoi que ce soit, Noröwa continua :

'' … En... E-En vérité, mon pouvoir n'est pas de découvrir les secrets. Non, j'ai les capacités et sens d'un animal... Je vois plus loin, sens des odeurs spécifiques... J'entends les battements d'un cœur... Je suis plus agile et plus discret que les habitants de ce monde et je peux me transformer en chat... Un véritable petit félin... En... Quelques... Sortes... '', déclara-t-il en passant une main dans ses cheveux.

Là il le regardait. On décelait bien évidement la gêne et la honte dans ses yeux mais qu'importe. Alors Sennar sourit et approcha son visage du sien.

'' Ah oui mon chaton ~ ? Je m'en souviendrais... '', déclara-t-il amusé, avant de se mordiller légèrement un pouce en le regardant -bah oui, autant faire monter la gêne au maximum- . '' Quant à ta question... Huum... Oui effectivement je pourrais prendre ton corps comme tu dis.... '' Il sourit et leva les mains en l'air. '' Ah non pardon ! Prendre ton apparence voilà ! Tu veux que je te montre ? '', lui demanda-t-il amusé.

Alors il se concentra, et bien qu'il n'aimait pas trop se transformer en chat suite à l'incident avec la folle, il prit l'apparence de Noröwa en chat et vint sur ses genoux, en remuant la queue.

'' Alors... Ressemblant ? '', demanda-t-il en remuant la queue et en le regardant dans les yeux.

'' Je peux également... prendre ta forme actuelle, ta forme hybride. Veux-tu que je te montre ? ''

Il était assis sur Noröwa, amusé et joueur, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 12:41

Chapitre I : Souvenirs

Introduction : Un léger sourire amical, j'avais une dizaine d'années, je souriais à mon « ami » des limbes. Il ne m'avait jamais révélé son pouvoir, je savais que j'avais des sens plus aiguisés mais... Enfin, bref. Je m'amusais bien avec mon compagnon de jeu, il était souriant, amical et ne mentait jamais. Il aimait particulièrement le jeu nommé : cache-cache... Au début je ne savais pas pourquoi.
Et je ne sais toujours pas pourquoi. C'était à lui que j'avais confié mes plus noirs « secrets » c'était lui qui savait presque tout de moi. Comme avais-je pu être si naïf... ?
Cette question vague n'aura jamais de réponse, les enfants sont ainsi, ils croient tout ce qu'ils pensent et tout ce qu'ils entendent... C'est stupide. Certes, mais nous ne referons pas les gamins. Je me demande... Si j'avais l'occasion de changer le passé... Est-ce que je le ferais... ?

~ ~ ~

Pourquoi avais-je dit cela !? Oh non... Voilà qu'il recommençait à m'appeler « mon chaton » j'aurais dû me taire... Vraiment. Je me renfrognai et serrai les dents, je n'appréciais guère ce surnom « chaton ». Il souriait, il avait vu mon mal-être. Et il... S'approchait ? Attendez ? Quoi ?!
Je ne savais pas vraiment si une vague de stress me submergeait soudainement mais le fait qu'il se morde un doigt me mettait vraiment mal à l'aise... Y avait-il un sous-entendu... ? Non je dois me faire des idées... Oui, c'est ça... je me fais des idées. Je tâchai de le regarder dans les yeux, mais lorsqu'il me répondit, j'hésitai manifestement, cherchant mes mots et mes pensées. Fuyant une nouvelle fois son regard. Il jouait et je perdai.

Thaäl avait fait exprès de reprendre les mauvais mots pour me répondre. Je soufflai pour me calmer et enlever ses rougeurs qui me gagnaient de plus en plus. Je me frottai la tête, gêné. Il modifia sa phrase, il jouait encore avec moi, en même temps, je l'avais cherché. Je hochais affirmativement la tête pour lui répondre, même si je savais pertinemment que c'était une interrogation rhétorique.
J'ouvris de grands yeux en voyant le chat s'approcher, inconsciemment je reculais un peu. À présent, il était sur mes jambes, assis. Je penchai la tête, observateur, vérifiant que c'était bien moi sous tous les angles possibles. Je soupirai, il n'y avait aucune différence. C'était moi. Enfin... Bref, vous m'avez compris.

Je dis d'un ton résigné, vaincu, un léger sourire admiratif sur mes lèvres :

« C'est... Mon reflet parfait, un véritable miroir ! C'est génial comme pouvoir ! »

Je tiltais sur quelque chose que j'aimerais bien qu'il cesse, je lui demandai alors d'un ton calme, certes un peu énervé et vif, mais relativement calme :

« Ah... Si vous pouviez arrêter de m'appeler... « Mon chaton... » Cela serait d'une grande gentillesse de votre part... Je n'aime pas réellement ce surnom... »

C'est alors qu'il me posa une autre question, si je voulais qu'il prenne, cette fois-ci, mon apparence hybride, j'étais curieux de savoir s'il arriverait à réussir à copier entièrement et sans problème ma forme actuelle... Je penchai la tête et sans réfléchir je dis :

« Hum... Oui, pourquoi pas... Je suis curieux de voir cela...  »

Je songeais pendant deux secondes, deux secondes peut-être de trop :

« Oh non, non non, attendez, attendez ! Ne le faites pas, du moins... Pas ainsi !  »

Il était sur mes genoux, cela voulait donc dire que s'il reprenait un semblant de forme humaine... OH NON. Mais je suis de plus en plus stupide ma parole, il faut que je réfléchisse avant de parler ! Je reculai ma tête et me cambrai légèrement en arrière pour éviter d'être juste en face de lui s'il se transformait en moi... Les bras soutenaient le poids de mon torse, j'étais dans une mauvaise passe... Je l'observai, allait-il tout de même se métamorphoser ? J'espère que non... Après ce que j'ai dit... Le fait qu'il insiste réellement sur ce point... Il y avait peu de chances pour qu'il ne fasse comme si de rien n'était.

De plus... Je le voyais bien qu'il jouait avec moi, Seenar était assis, sur mes genoux, je venais de dire... La BOURDE du siècle, il remuait sa queue féline, il m'observait dans les yeux... Je pouvais presque prédire la suite. Il faut VRAIMENT que j'apprenne à réfléchir avant de dire quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 13:48

Les ombres nous guident...

Sennar l'observait donc, en face de lui sous la forme animale de Noröwa, attendant une réponse.
Et il fut ravi en voyant un sourire enthousiaste sur le visage de son comparse des limbes.

'' C'est... Mon reflet parfait, un véritable miroir ! C'est génial comme pouvoir ! '', déclara-t-il d'un air... quasiment émerveillé oui.

Puis il continua, il voulait lui préciser quelque chose

'' Ah... Si vous pouviez arrêter de m'appeler... « Mon chaton... » Cela serait d'une grande gentillesse de votre part... Je n'aime pas réellement ce surnom... ''

Sennar hocha la tête pour acquiescer. Très bien, si cela le gênait tant il arrêterait. Sennar lui demanda ensuite s'il voulait qu'il prenne son apparence hybride. Il sourit en le voyant pencher la tête pour déclarer :

'' Hum... Oui, pourquoi pas... Je suis curieux de voir cela... ''

Sennar ferma donc les yeux prêt à se concentrer pour se transformer quand Noröwa l'interrompit.

'' Oh non, non non, attendez, attendez ! Ne le faites pas, du moins... Pas ainsi ! '', déclara-t-il d'une voix affolée.

Sennar rouvrit les yeux et avait un air joueur, taquin. Il savait pourquoi il ne voulait pas qu'il se transforme ici, sur lui. Cela le mettrait dans une position assez... Gênante ? Alors il referma les yeux et visualisa très clairement Noröwa dans sa tête et commença à se transformer, et se retrouva à califourchon sur lui. Il lui sourit et s'approcha pour murmurer à son oreille.

'' On ne peut pas défaire ce qui à été dit... désolé ~ ''

Puis il recula un peu sa tête et le regarda dans les yeux avec un grand sourire. Ce qui devait changer de l'air habituellement impassible de Noröwa.

'' Assez ressemblant à ton goût mon ch... Noröwa ~ ? '', demanda-t-il, sans bouger le moins du monde. Il n'était absolument pas gêné, il s'amusait même en sa compagnie.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 14:46

Chapitre I : Jouer à chat ?


Cette vive douleur... Cette horrible sensation... Cette brûlure en mon cœur et dans ma tête... Ce Mal qui me rongeait... Un fin sourire dans l'obscurité... Que t'est-il arrivé ? Pourquoi ? Pourquoi fais-tu cela ? Pourquoi es-tu devenu ainsi ? Nous ne nous amusions pas ensemble ? Pourquoi changer maintenant ? Je n'ai pourtant rien fait pour te blesser... Mon ami... Revient...

~ ~ ~

Ce qui devait arriver, arriva... Son air joueur, taquin me montrait bien ce qu'il allait faire... Je l'avais prédit, je l'avais senti, je le savais ! Alors pourquoi n'avais-je pas pris l'initiative de m'écarter ? Je ne le sais pas... Mon cœur battait dans ma poitrine, je ne savais pas exactement si c'était de la peur, de la gêne ou bien … de l'excitation. Quand il ferma les yeux, j'aurais bien voulu le repousser, mais tout l'inverse s'opéra ! J'étais en face de mon reflet, il s'approcha de moi et me susurra que mes paroles ne pouvaient être effacées... Cela voulait donc dire... Qu'il n'avait pas oublié mes mots... ? Oh non... Non non non... Par pitié.

Je basculais en arrière, très lentement jusqu'à ce que mon dos se trouve en contact avec les marches sur lesquelles j'étais assis. Sans savoir pourquoi, je ne tenais pas à ce que son visage soit si près de moi. Mon visage était rouge. Il souriait, je haussai un sourcil... Cela donnait cela lorsque je souriais ? Je me rendais compte de la bêtise que je venais de faire, le fait de poser son dos contre un angle pointu... Après quelques instants, je me redressais, me rapprochant de lui... Enfin de moi... Enfin... De Thaäl.

Non pas que je veuille être plus près mais... Si je voulais éviter d'avoir des hématomes au dos... Autant éviter ce contact froid. En clair : il vaut mieux un contact étrange et chaud qu'un contact douloureux et froid... Attendez... NON ce n'est PAS ce que je VOULAIS DIRE ! ATTENDEZ NON !!
Sen' me demanda si c'était assez ressemblant à mon goût. Mon regard prit un air, faussement, neutre. Il est vrai que je ne pouvais pas rester de marbre face au fait qu'il y a quelqu'un sur mes genoux... Et apparemment, il s'y plaît... BREF. Donc mon regard rouge, même couleur qui empiétait sur tout mon visage, était impassible. Un magnifique contraste entre la non-réaction et la gêne.

Je soupirai pour me calmer et reprendre une voix à peu près normale... Pour répondre à sa question... Et changer de sujet au plus vite...

« C-C'est... Très... Ressemblant... Quelle chance... Vous avez de posséder... Un... Pouvoir pareil... J'en... Serais presque... Jaloux... »

Ma voix était penchante, embarrassée, un souffle presque saccadé, j'étouffais de chaleur. Ah non hein ! Ce que j'ai dit ne va pas se réaliser ! C'est vrai qu'avoir mon double sur mes jambes, assis d'une telle façon, lui il s'en fiche, il voit bien MA réaction ! Thaäl s'amuse avec moi ! Il n'a pas le droit !
S'il veut jouer on va jouer... Mais avant ça... Il faut que je lui demande de façon polie... S'il refuse j'userai d'une autre méthode...

Je le fixais du regard puis lui demandais calmement :

« Serait-ce trop demandé de vous sommer de vous... Déplacer ? Non pas que ce contact me gêne mais... B-Bon, d'accord. CE contact me gêne. Pourriez-vous reprendre votre forme « que tout le monde connaît » et... Vous écarter ? »

Puis, baissant la tête, abandonnant mon air « presque impassible », je poursuivais d'une voix plus basse, presque dans un souffle :

« S-S'il vous plaît...  »

C'est pathétique... Un démon qui demande à un autre démon de s'écarter avec « s'il vous plaît »... Je suis pathétique... Vraiment...
Sans le savoir, un sourire se dessina sur mes lèvres, je m'amusais bien avec Sen' il était amusant... Peut-être pourrons-nous poursuivre ce jeu ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 15:50

Les ombres nous guident

Sennar s'amusait bien ici, avec lui. Il trouvait sa gêne plutôt mignonne en fait.
Il sourit du fait que Noröwa, gêné par leur proximité, se recula légèrement en arrière jusqu'à ce que son dos touche les marches. Sennar ne bougea pas, il savait que le contact des marches allait le gêner à un moment où à un autre... et BINGO !  Au bout d'un petit moment, il se redressa et son visage était tout proche du sien.

Puis, à sa question, il essaya de répondre très posément, bien qu'il soit devenu écarlate.

'' C-C'est... Très... Ressemblant... Quelle chance... Vous avez de posséder... Un... Pouvoir pareil... J'en... Serais presque... Jaloux... '', répondit-il d'un air tout de même embarrassé.

'' N'essaie pas de changer de sujet Noröwa... Nous nous fichons tous les deux de mon pouvoir n'est-ce pas ? '', commenta-t-il, amusé et le regard pétillant.

Noröwa, totalement gêné, le regarda dans les yeux et lui demanda :

'' Serait-ce trop demandé de vous sommer de vous... Déplacer ? Non pas que ce contact me gêne mais... B-Bon, d'accord. CE contact me gêne. Pourriez-vous reprendre votre forme « que tout le monde connaît » et... Vous écarter ? ''

Sennar le regarda en penchant la tête sur le côté. Mais il ne fit rien. Noröwa lui, baissa la tête et ajouta d'une voix faible :

« S-S'il vous plaît...  »

Sennar se frotta le derrière du crâne et sourit.

'' Aah... Noröwa... Tutoie moi, d'accord ? ''

Puis, pour répondre à sa demande, il s'approcha de son oreille.

'' Me retransformer... humm oui d'accord... Mais bouger... ? Nan je ne crois pas. Je suis très bien ici... très très bien même ~ et comme dans ' s'il vous plaît ' il y a la notion que j'ai le choix selon ce que je veux... Et bien je veux rester ici ~ ''

Alors il recula un peu son visage du sien et reprit la forme de Sennar O'Makrat, mais toujours à califourchon sur lui.

'' Pourquoi est tu si gêné ~ ?
Ce n'est pas moi qui demande à ce qu'on ' prenne mon corps ' après tout ~
'', déclara-t-il avec air taquin.

Oui, ho oui comme c'est drôle, de le voir comme ça. Ahah, ça fait du bien de jouer un peu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 16:38

Chapitre I : Pris au piège.


La seule façon d'être ami est encore de rester naturel.
Inutile de se voiler la face avec un visage irréel...
La vérité finit toujours par éclater...
Encore faut-il la déceler...

~ ~ ~

Détourner le sujet de la conversation ? Moi ?! Non je ne ferais jamais une chose pareille enfin ! … … … Et qu'est-ce qu'il dirait si les rôles étaient inversés hein !? Il n'aurait pas de réaction peut-être !? Il n'est pas aussi émotif que moi... Après tout, cela ne sert à rien de voiler ses sentiments... Euh... Réactions. Mes pensées se troublent de plus en plus...
Je serrai les dents et disais d'un ton faussement surpris, seulement mon regard restait toujours impassible. Mon esprit réagissait, le reste de mon corps réagissait mais pas mon regard. Étrange non ?

« Je ne cherche pas à … Changer de sujet ! Pourquoi le ferais-je ?! »

Léger sourire qui me perdra. Il me demanda de le tutoyer... Je ne savais pas pour quelle raison... Peut-être cette proximité qui me mettait... TRES mal à l'aise... ? Il s'approcha de moi, je déglutis en sentant ses paroles murmurées dans mon oreille... Ce souffle... Chaud... Je serrai le poing lorsqu'il eut terminé ses « explications »... je voulus protester, mais il se changea en sa forme « de sergent »...

« Mais ! Je... Pourquoi... Pourquoi tenez...... Tiens-tu à rester... Sur mes jambes ?! Il n'y a pourtant rien de... De... »

Je ne trouvais vraiment plus mes mots...
Et la question qu'il allait me poser n'allait rien arranger... Alors que je restais dans mes pensées, j'entendis ses paroles... Je restai à regarder fixement dans le vide, je restai ainsi, non pas à fixer ses yeux, non je regardais légèrement plus bas... Perdu. Non je ne pensai pas, j'étais... Ailleurs... Ou alors choqué... je ne savais pas.
Je repris mes esprits après ce petit moment d'absence...

« Pourquoi suis-je gêné ?! » Répétais-je, légèrement énervé...
« Que ferais-tu à MA place ?! Que ressentirais-tu !? Ce n'est pas tous les jours que... Que... Que... On rencontre quelqu'un et... Les minutes suivantes il est... Dans cette posture...! »

J'avalai une nouvelle fois ma salive et couinai pour tenter de contester ce que venais de dire Sen' :

« Je... Je n'avais pas... Je ne le pensais pas ! Je... Enfin.. Je... »

Mes mots m'échappaient... Je voulais les trouver mais quand je pensai les découvrir ils s'en allaient au plus vite... Je ne me laisserai pas faire. Je ne sais pas quel était son but exact mais... Ce ne sera pas si facile.... Une vague de tristesse m'emporta, ne pas pouvoir répondre à quelqu'un... Sérieusement, je suis plus que pathétique ! Je secouais la tête, mes yeux brillants de colère plongés dans ceux de Sen'. Je serrai les dents. Il voulait jouer ? Il ne voulait pas descendre ?!

Cette fois-ci, ce fut à MON tour de m'approcher de lui. Je ne savais plus si j'avais envie de l'étriper ou bien de le prendre à son propre piège.

« Tu sais très bien... Que je n'ai pas fait … Exprès de … Dire cela ! Pourquoi comptes-tu jouer ainsi ?! Pourquoi insister alors... Que j'ai simplement... Mal-formulé une phrase !? »

Jouer au chat et à la souris ? Dois-je rappeler, qu'ici, c'est moi le chat ?
Je continuais de m'approcher jusqu'à être à quelques millimètres à peine de son visage. Je le fixais de mon œil unique, visible. Rouge. J'allais lui poser une dernière question.

« À ton avis... Que dois-je ressentir si ce n'est de la gêne ? Dois-je te détester ? Te haïr ? Devenir ton ami ? Ou bien t'aimer ? »

Je n'étais pas véritablement en colère... la preuve je souriais... Un sourire félin, joueur... J'aime les énigmes... J'espère que lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 17:19


Les ombres nous guident...

Sennar l'observait, mais à sa question Noröwa commença à s'énerver. Il ne savait plus trop quoi faire, étais-ce malin de le chercher comme cela après tout ? Lui voulait simplement jouer et s'amuser...

'' Pourquoi suis-je gêné ?! Que ferais-tu à MA place ?! Que ressentirais-tu !? Ce n'est pas tous les jours que... Que... Que... On rencontre quelqu'un et... Les minutes suivantes il est... Dans cette posture...! '', déclara-t-il totalement géné.

Oui en effet, il n'avait pas tord. Mais oh, on fait ce que l'on peut pour s'amuser dans la vie hein !

'' Je... Je n'avais pas... Je ne le pensais pas ! Je... Enfin.. Je... '', continua Noröwa pour tenter de justifier son lapsus.

C'est alors qu'il secoua la tête et ses yeux rouges foudroyèrent Sennar. Il ne put s'empêcher de déglutir à ce regard. Et là, c'est Noröwa qui s'approcha de lui. Il commençait à prendre les rennes du jeu. Oh pas bon...

'' Tu sais très bien... Que je n'ai pas fait … Exprès de … Dire cela ! Pourquoi comptes-tu jouer ainsi ?! Pourquoi insister alors... Que j'ai simplement... Mal-formulé une phrase !? '', demanda-t-il, en s'approchant toujours un peu plus de lui.

Sennar ne bougea pas, figé, il réprima juste un frisson.

'' À ton avis... Que dois-je ressentir si ce n'est de la gêne ? Dois-je te détester ? Te haïr ? Devenir ton ami ? Ou bien t'aimer ? '', continua Noröwa.

QU-QUOI ?!

Sennar prit alors une grande inspiration. Cela ne se passait pas comme prévu. C'était quoi cette question ? Était-t-il sérieux ? Puis il l'observa et vit qu'il souriait. Un sourire joueur.

Oh très bien...

Alors Sennar secoua la tête et haussa les épaules.

'' Comme tu veux mon cher Noröwa... Mais saches que je n'ai pas très envie que quiconque me déteste ou me haîsse... cela te laisse donc deux choix ''

Il sourit et se releva de lui, il prit son casque et commença à s'en aller.

'' Je te laisse du temps pour réfléchir à ce que tu dois ressentir alors ? '', demanda-t-il en émettant un léger rire.

Il continua doucement son chemin, très posément. C'était son seul moyen de ne pas perdre la face...  Le petit chat allait-il le rappeler ?
Il ne savait plus trop ce qui se passait. Les jeux sont parfois dangereux. Mais pendant qu'il commençait à partir, il se rendit compte qu'il n'aimerais pas que Noröwa le laisse s'éclipser ainsi... Mais pourquoi... ? Oh... l'envie du jeu certainement... oui c'est ça, l'envie de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 18:22

Musique:
 

Chapitre I : Silence, le prix de la confusion...


Lorsqu'un ami part, le chagrin vous atteint...
Êtes-vous réellement certain qu'il s'agissait du destin ?
Il vous donne le choix, alors n'hésitez pas...
Si vous pouvez le ramener, ici-bas...
Prenez votre courage à deux mains,
Et il sera ravi de voir … Que vous tenez à lui.

~ ~ ~

Il inspira. C'était donc son unique ressentiment ? … Il secoua la tête et haussa les épaules... Il me laissait le choix... En supprimant le côté néfaste. Il se releva. Je ne réagissais pas. Du moins, pas tout de suite. Il me laissait du temps pour réfléchir ? Pense-t-il vraiment que laisser le temps défiler changera quelque chose ?
Je le voyais s'éloigner, je n'avais toujours pas bougé. Les yeux rivés sur l'horizon inexistant. Je regardais droit devant moi, le mur de la ruelle. Je cherchais mes mots pour décrire … Ce qui venait de se passer...

J'avais déjà perdu plusieurs personnes dans ma vie, comme tout le monde je présume... Mais là c'était … Différent... Je me relevais lentement, difficilement... Le fait de ne plus avoir de poids sur mes jambes me fit complètement oublier qu'en réalité j'étais léger. Je manquais de tomber, puis me rattrapais de justesse.
Je prenais la direction opposée à celle du sergent... S'il m'avait laissé le choix... C'est qu'il n'était pas contre la dernière proposition... Je continuais de m'éloigner, lui, de même... Plus je marchais et plus mon cœur battait. Il cognait contre mon torse, j'avais l'impression... La très vague impression que j'allais manquer quelque chose...

Non... Pas exactement... Il me manquait quelque chose... Mon regard se troubla. Je m'arrêtai. Me tournai vers lui. Il continuait de marcher. C'était à moi de faire ce choix. Mais comment savoir si c'est le bon ? Je pense que personne ne peut prédire quel chemin il faut emprunter... Je suppose... Que c'est à mon cœur de décider... J'approchais mes griffes de mon cœur, posais ma paume de main pour écouter ces battements... Pour les ressentir... Ils étaient irréguliers, rapides et courts...
Sennar ou bien rester seul ? La solitude me plaît. Mais elle est comme... Un poids que je traîne depuis des années... Comme une drogue dont on ne peut se séparer... Je m'étais promis de ne plus avoir « d'amis »... Cela fait trop mal lorsqu'ils partent... Pour toujours...

Je titubais, Thaäl ne devait pas regagner la grande rue, non. Sinon il serait trop tard. Je veux encore jouer avec lui. Mes griffes crissèrent sur les murs de Vegga. Je frappai du poing contre le mur. L'hésitation est la pire chose chez moi. Mais... Voilà, la grande question est donc... Amour ou amitié ? Si je reviens sans réponse il se posera des questions... Et si je m'en vais...
Je ne sais pas quelle réaction il aura...
Je sentis une douce mélancolie m'atteindre... J'avais peur ? Non... J'étais triste.

Je reprenais ma forme animale. Je continuai d'avancer, bien décidé à suivre MON chemin et pas le sien. Pourquoi resterais-je avec quelqu'un qui se moque de moi !? C'était... Simplement de la taquinerie... Après tout entre lui et moi... Il y a... Un gouffre... Une crevasse... Une... Fissure... Je poursuivais mon chemin, ma tête tournait... Pourquoi ?! Faut-il vraiment que je sois AVEC LUI pour que je puisse vivre « normalement » ?! Cela fait à peine … Une demi-heure que je le connais... Que je pense le connaître...
Non... Ce n'est pas possible... Et pourtant... J'ai mal au cœur... Non. Je n'ai pas la nausée... C'est autre chose. Je fermai les yeux un court instant... Tant pis. Je vivrai sans lui. J'atteignis l'extrémité de la ruelle, je m'effondrai sur le côté, tremblant. Mon corps n'acceptait pas que je sois si loin de lui ? C'est quoi cette connerie ?! Je suis en hypoglycémie ?!

Je me relevai rapidement. Je regardai derrière moi. Il continuait de marcher. Je pestai contre moi-même et mes idées étranges. Je me lançais à sa poursuite... Essoufflé, je m'arrêtai à quelques mètres de lui... Il marchait plus vite que moi... Il fallait que j'arrive avant lui. Il le fallait.
Il s'approchait de la grande rue. NON ! PAS QUESTION ! REVIENT LÀ ! Je miaulai, et, dans un dernier effort, le rattrapai...

À côté de lui, légèrement en retrait, je repris ma forme hybride. Puis soupirai, à bout de souffle...

« Je ne pensai pas que tu irais si vite jusque-là. Pfiouf... »

Je le regardai du coin de l'oeil avec un léger sourire. Cette fois, mon regard n'était plus blasé. Non, il était... « gentil »... Si on peut le qualifier ainsi... Je fermai un court instant les yeux... Puis déclarai calmement :

« J'ai fait mon choix. »

Je m'arrêtai. Je me frottai les cheveux... Puis me lançais -façon de parler- :

« Quand tu es parti... Je n'ai pas réagi. Quand j'ai essayé de, moi aussi, m'éloigner... Mon cœur s'est emballé... J'avais mal... Je ne sais pas pourquoi... Je n'ai jamais ressenti cela. J'étais triste sans savoir … Pour quelle raison. J'étais en colère contre moi-même. Mais... Pourquoi ?  »

Nouvelle question presque rhétorique... Je faisais une petite pause pour poser ma main droite sur mon cœur...

« Si c'est cela que l'on appelle « l'amour »... Alors oui. »

J'esquissai un franc sourire et continuai dans un murmure audible :

« ...Je t'aime... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 18:51

Les ombres nous guident

Sennar ferma donc les yeux et continua de marcher, doucement. Il avait un air calme mais pourtant il avait les poings serrés. Il entendit Noröwa se lever... et prendre la direction inverse de lui.

Merde...

Sennar prit une inspiration et continua son chemin. Tranquillement. Tant pis, le jeu s'arrêtait là. Sennar ne ferait pas demi-tour, pour qui le prendrait-il sinon ? Nan, il continuais sa route, et se rapprochait de plus en plus de la grande rue. Il ne le voulait pas... Et alors ?

Et alors rien...

Exactement, rien. Comme d'habitude. Il a été trop joueur. Il l'a vexé.... Et Noröwa va sûrement partir... et il ne le reverrait sûrement pas... Mais pourquoi cela l'énervait-il ? Pourquoi cette idée l'énervait hein ?!

Il grogna silencieusement et continua son chemin, il n'était qu'à quelques mètres de la grande rue... Mais soudain, il sentit quelqu'un près de lui... Non ?

Sennar se retourna et le vit. Noröwa était là, en train de récupérer son souffle.

'' Je ne pensai pas que tu irais si vite jusque-là. Pfiouf... '', fit-il avec un sourire... et oh ! Son regard... son regard avait changer... il n'était plus impassible.... wowh

Il ferma alors les yeux et dit :

'' J'ai fait mon choix. ''

Sennar se fit légèrement plus attentif, aucun signe de sourire moqueur sur les lèvres. Il écoutait. Il VOULAIT savoir.

'' Quand tu es parti... Je n'ai pas réagi. Quand j'ai essayé de, moi aussi, m'éloigner... Mon cœur s'est emballé... J'avais mal... Je ne sais pas pourquoi... Je n'ai jamais ressenti cela. J'étais triste sans savoir … Pour quelle raison. J'étais en colère contre moi-même. Mais... Pourquoi ?  ''

Sennar commençait à comprendre, et ce n'est pas exactement comment il avait imaginé la suite du jeu... Et là, il posa la main droite près de son cœur. Il l'observa, bloquant sur son geste...

Nan... ?

'' Si c'est cela que l'on appelle « l'amour »... Alors oui.... ...Je t'aime...'' , déclara-t-il en affichant un véritable sourire sur son visage

Et... Merde !

Sennar déglutit. Il était paumé. Noröwa était-il sérieux ? Il avait l'air en tout cas...

'' Je... mais... ''

Voilà qu'il perdait ses mots maintenant !
Mince, ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes ! Comment... ? Enfin...

Sennar resta devant lui, la bouche ouverte. Sans savoir quoi dire.

'' Vr... vraiment ? ce... n'est pas un peu... soudain ? Enfin... '', demanda-t-il finalement en rougissant.

Bordel pourquoi il rougissait maintenant ?! De plus, il n'arrivait même pas à regarder Noröwa dans les yeux... Mais comment était-ce possible ?! Que ce passait-il enfin ?!

Sennar était là, sans savoir quoi faire, l'air un peu perdu... oui perdu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Dim 10 Mai - 20:31

Chapitre I : Continuer le jeu... ?


Jouer avec la personne que l'on aime,
S'amuser sans penser à ce que l'on perd.
Même si c'est l'esprit qu'on égard.

~ ~ ~

AHA ! C'était à SON tour de perdre ses mots ! Il balbutia, il est vrai que … C'était peut-être un peu précipité, j'avais peut-être fait le mauvais choix... Je l'observai, lui qui jouait tout à l'heure avec moi, lui qui était si joueur, et maintenant ? Qu'en reste-t-il ? Un démon qui ne sait quoi dire. Cette pensée m'arracha un sourire joueur.
Il me demanda si ce n'était pas un peu précipité, je fermai les yeux, songeant un court moment avant de faire claquer ma langue contre mon palet. Je rouvrais les yeux et disais d'une voix plus grave, plus suave :

« Je t'ai offert ma réponse, à toi d'en faire ce que tu veux... Tu m'as laissé le choix, cela voulait donc dire que tu acceptais les deux propositions... Si tu n'es pas d'accord, cela voudra dire que tu mens...~ »

Je m'approchai un peu de lui, un fin sourire félin sur mon visage. MAIS comme je ne voulais pas l'effrayer, je restai ainsi, sans bouger. Il n'arrivait plus à me regarder en face... Comme quoi, parfois quelqu'un mène le jeu, parfois c'est à l'autre de manipuler le participant... Le maître du jeu n'est pas forcément le même à chaque fois. Amusant... non ? J'aime beaucoup lorsque les rôles changent... mais quelque chose m'attire dans le fait que ce soit LUI qui mène la danse...
D'un geste rapide je passais ma langue sur mes lèvres pour les humidifier. Je m'étirai, les bras vers le ciel, et ensuite les croisai derrière ma tête.

« Hum... Tu n'arrives plus à former des phrases plausibles... Tu n'arrives plus à croiser mon regard et... Ah oui ! Tu rougis. Serait-ce assez pour oser dire que tu souffres des mêmes symptômes que moi ? »

Je riais légèrement puis reprenais mon expression impassible. Ce fut de très courte durée. Je n'ai pas l'habitude d'être « amical ». Même si mes paroles étaient plutôt... Accusatrices.

« Et comment oses-tu me demander si ce n'est pas « un peu soudain »... N'est-ce pas toi qui était, il y a à peine cinq minutes, sur mes genoux ? N'est-ce pas toi qui me demandais pourquoi j'étais gêné ? Qui me le susurrait à l'oreille des mots et des paroles ? »

Je posai ma main sur l'épaule de Sennar puis la retirai après avoir dit :

« Je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir... Tout le monde peut douter des autres. »

Je fermai les yeux un court instant, soupirai et affichai un léger sourire en coin de lèvres. Je me retournai, dos à lui, croisai les bras sur mon torse et soufflai sur une mèche. Je passai ma main dans mes cheveux.
Je venais de me souvenir de quelque chose... J'avais des bandages. Comment avais-je pu les oublier ? Ils étaient voilés par ma coupe de cheveux en bataille, sur mon œil droit. Tout mon dos était enveloppé de sparadraps. J'aurais certainement le droit d'avoir des questions vis-avis de cela, mais bon. Tant pis.

« À toi de choisir, j'ai fait mon choix, à toi de faire le tien... Thaäl. »

Je bougeais mes oreilles et ma queue de chat, amusé. Je suppose que je ne lui en voudrais pas s'il comptait me considérer en simple ami... Mais rien qu'à cette pensée... Mon cœur se serrait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Lun 11 Mai - 10:26

Les ombres nous guident

Sennar était là, bouche bée, à écouter Noröwa parler...

'' Je t'ai offert ma réponse, à toi d'en faire ce que tu veux... Tu m'as laissé le choix, cela voulait donc dire que tu acceptais les deux propositions... Si tu n'es pas d'accord, cela voudra dire que tu mens...~ ''

Il approcha alors son visage du sien.

Bordel...

Voilà que les rôles s'inversaient...

Il le regarda et il rougit en voyant qu'il s'humidifiait les lèvres.

'' Hum... Tu n'arrives plus à former des phrases plausibles... Tu n'arrives plus à croiser mon regard et... Ah oui ! Tu rougis. Serait-ce assez pour oser dire que tu souffres des mêmes symptômes que moi ? '', dit-il, les mains derrière la tête.

Souffrir des même symptômes que lui ? L'aimer ? alors qu'il venait de le rencontrer ?
Nan... Pas possible... ou bien... ?

Noröwa rit doucement et continua :

'' Et comment oses-tu me demander si ce n'est pas « un peu soudain »... N'est-ce pas toi qui était, il y a à peine cinq minutes, sur mes genoux ? N'est-ce pas toi qui me demandais pourquoi j'étais gêné ? Qui me le susurrait à l'oreille des mots et des paroles ? ''

Oui, oui il avait fait ça... Pourquoi ? il ne saurait le dire. Il en avait envie... Enfin... Envie de faire ça hein ! pas envie de LUI ! Ne confondez pas tout !

'' Je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir... Tout le monde peut douter des autres.'', assura-t-il en posant une main sur son épaule.

Et alors, tandis que Sennar était toujours muet... Noröwa lui tourna le dos :

'' À toi de choisir, j'ai fait mon choix, à toi de faire le tien... Thaäl. ''

Sennar bloqua, complètement perdu.

Thaäl...

Il l'avait appelé Thaäl... Son nom... Oui son véritable nom... Bien sûr il avait peur...  Mais bon dieu... Merde...

'' D'accord... ''

Il avait dit ça dans un souffle.

'' D'accord... Je... Peut-être que tu as raison oui... '', dit-il tout rouge. '' Je veux.. Bien essayer... "

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Lun 11 Mai - 20:56

Chapitre I : Conscience


-Quand l'abîme s'ouvre sous vos pieds, même la magie ne pourra vous aider.
Votre raison se consume et votre esprit tourne dans l'oubli...
Il vous sera difficile de rester à jamais ainsi...-

~ ~ ~

Je me délectais de chacune de ses réactions, il n'arrivait pas à répondre, bouche bée, ainsi sans bouger. J'avais presque l'impression que Thaäl ne comprenait pas mes paroles. Je riais intérieurement de le voir rougir quand un sous-entendu seulement gestuel était fait, comme... Je ne sais pas moi, passer ma langue sur mes lèvres... ?
Je voyais parfaitement son visage virer au rouge... Il m'amusait beaucoup, le voir comme ça... Je trouvais cela... Comment on dit... Mignon ? Et surtout... Hum... Improbable. Qui pourrait croire qu'une personne comme lui pourrait changer en quelques instants... ? Un piégeur pris dans ses propres filets... Un chat qui s'emmêlerait dans une pelote de laine... ? NON CE N'EST PAS DU VECU !

Il n'avait toujours pas bougé lorsque je lui tournai le dos, j'abaissai la tête... Il était en mode pause ou bien ? Fallait-il que je le secoue pour qu'il réagisse enfin... ? Y avait-il un mode d'emploi en cas de panne ? Un service après-vente s'il restait éternellement bloqué ?
Discrètement, je grognai. Intérieurement, je me posais une question... Plusieurs questions : « Qu'allait-il répondre ? Allait-il me haïr ? Allait-il ME répondre ?! »

Après quelques secondes d'attente... J'entendis enfin une réponse... Je frissonnai, pas vraiment de façon discrète... Je n'en croyais pas mes oreilles... Et pourtant j'avais une bonne audition ! Je tournai légèrement mon visage, par-dessus mon épaule, je l'observais... Mes yeux pétillaient... Je ne savais pas si j'avais envie de pleurer... Peut-être serait-ce un peu excessif... ?
Non. Ce n'était pas de la tristesse mais de la joie. Il voulait bien essayer... ? J'esquissai un fin sourire franc, amical, sincère...

S'il voulait « essayer » je supputai alors qu'il n'avait jamais connu l'amour... Oui, le vrai amour. Pas dans le sens « coucher avec ». Pas que je connaisse sa vie sexuelle, loin de là... Mais... Enfin... Bref... Je n'en savais absolument rien... Mais... Bon... Voilà que je reperdais mes pensées, ah non hein ! Je les tiens maintenant je ne les lâcherai plus ! Il en est hors de question. Il ne faut pas que je perde les rênes du jeu !

Je fis volte-face, droit devant lui, le regardant d'un air triomphant, les yeux animés d'un éclat presque inquiétant pour quelqu'un qui ne connaîtrait pas « l'amour »... Une lueur amoureuse. Je penchai la tête, m'approchant... Mon sourire angélique contrastait énormément avec mon regard couleur sang...
Je marchai d'un pas lent, jusqu'à être au plus proche de Thaäl, sans pour autant être contre lui. Le fixant du regard, je m'arrêtai.

J'avançai mon visage vers le sien, à quelques millimètres, je n'avais toujours pas détourné le regard, je sentais le rouge me monter aux joues... Mes lèvres se posèrent sur celles de Thaäl, un simple baiser timide, chaste, dont je marquai la fin assez rapidement. Peut-être avait-il été trop court à mon goût... je ne savais pas. Je passai une nouvelle fois ma langue sur mes lèvres et demandai d'un air calme, serein :

« Alors... Cet essai fut-il... Hum... » je cherchais le mot adéquate puis le trouvai... « À ton goût ?»

Je me frottai la tête, mes joues n'étaient pas aussi rouge que Thaäl. Mes oreilles se baissèrent, un sourire enfantin recouvra mon visage habituellement impassible.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Mar 12 Mai - 8:28

Les ombres nous guident


A peine avait-il dit ses mots que Noröwa se retourna et s'approcha de lui. Il se rendait bien compte de ce qu'il voulait faire.... Et il ne bougea pas. Sennar attendait.
Alors, Noröwa se fit tout proche de lui et vient l'embrasser timidement. Tout doucement, de façon très chaste. Pas vraiment ce à quoi il était habitué... Mais finalement... il trouvait cela... agréable. Oui.

Il regarda Noröwa, celui-ci s'humidifiait une nouvelle fois les lèvres avec sa langue.

'' Alors... Cet essai fut-il... Hum...  À ton goût ? '', demanda-t-il.

Sennar l'observa doucement. Il avait un large sourire sur le visage. Wouah... Cela changeait... Il ne savait pas trop ce qu'il devait faire. Bien sûr il trouvait cela un peu trop rapide... Mais en même temps il avait envie d'essayer une relation où il n'était pas question que de coucherie pour une fois... Mais également... Il ne voulait pas perdre la face.

Alors Sennar le regarda et dit d'un air taquin :

'' Hum... Oui ce n'était pas trop mal.... ''

Puis il reprit un air sérieux.

'' Noröwa écoute... Je... On a joué... Tout  cela est partit d'une plaisanterie... Mais... Nous n'avons pas réfléchi à l'après... Je suis un sergent de la Garde Royale maintenant... Un ennemi des limbes en sommes... Bien évidemment je pense à quand j'étais Thaäl.... Mais... Je ne voit pas comment nous pourrions faire. Tu comprends ? ''

Il ne savait pas s'il avait été clair... Mais s'ils tentaient une relation... cela risquait d'être compliqué... Et Sennar ne prendrait pas de parti... Il a toujours sauvé sa peau en premier lieu ce lâche... Cela ne changeras sûrement jamais...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Mar 12 Mai - 14:00

Chapitre I : Solution


-Tourner, voiler le monde pour changer...
Penser à sa personne, sans cesse s'égarer,
Inutile de pleurer ou de jouer...
Tout ceci n'est qu'une utopie désespérée.-

~ ~ ~

Son air taquin était revenu, apparemment il s'était apaisé. Il me fit comprendre que « ce n'était pas trop mal ». Son air sérieux revient brusquement, mais moi, sans me départir de mon sourire, je réfléchissais à ses paroles. Il n'avait pas tort. Certes, il était censé être un ennemi des limbes. Certes, nous avions joué. Certes, certes... Mais pense-t-il vraiment que je n'ai pas réfléchi ?
Je toussai un peu, un air semi-sérieux apparut sur mon visage, mais je ne pouvais enlever ce léger rictus joueur, satisfait.

Je levai mon index vers lui, secouai la tête négativement, fermant les yeux, comme pour lui faire comprendre que j'avais la solution. Je déclarai :

« Dans un endroit où nous somme seuls, ce problème ne se pose pas. »

Je n'avais pas terminé, je reprenais ma respiration, rouvrais les yeux et expliquai :

« En revanche, si par malheur nous nous croisons en public... Nous pourrons continuer le jeu... »

Peut-être n'avais-je pas été assez clair, je secouai une nouvelle fois la tête avant d'abaisser ma main. Je me redressai complètement, j'avais tendance à être un peu penché en avant, un détail sans importance. Je m'éclaircissais la gorge avant de continuer :

« J'entends par-là... Jouer au chat et à la souris... Sauf que pour une fois, ce n'est pas moi le chat … Après tout, c'est ton boulot de chasser les limbes non ? J'en suis un, alors le jeu pourra continuer ! Je n'aime pas me battre pour rien de toute façon, je préfère fuir... C'est plus amusant et moins risqué... »

Je baissai la tête, oui je suis lâche. J'assume. Complètement.
J'aimai bien mon idée, jouer un rôle, c'est amusant... J'avais lu beaucoup de livres à ce propos... Lorsqu'un valet aide son maître en se déguisant et en l'aidant d'une façon ou d'une autre. Après tout pourquoi pas !?

Nous étions proches de l'allée centrale, nous pouvions essayer notre spectacle devant les néophytes de la ville... Niahahah !... J'adore mes idées parfois. Seulement parfois.

« Ainsi... Je serai peut-être recherché, mais tant pis. Je suis un gentil petit chat, tant que seule ma forme hybride est connue. Je ne risque rien. »

Je poussai un soupir et reprenais une voix... Douce et joueuse :

« Alooors... ? Qu'est-ce que tu en dis... ? C'est une bonne idée ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Mar 12 Mai - 16:07

Les ombres nous guident

'' Dans un endroit où nous somme seuls, ce problème ne se pose pas. '', commença Noröwa pour répondre à ses interrogations.

'' En revanche, si par malheur nous nous croisons en public... Nous pourrons continuer le jeu... '', continua-t-il.

Continuer le jeu ?

'' J'entends par-là... Jouer au chat et à la souris... Sauf que pour une fois, ce n'est pas moi le chat … Après tout, c'est ton boulot de chasser les limbes non ? J'en suis un, alors le jeu pourra continuer ! Je n'aime pas me battre pour rien de toute façon, je préfère fuir... C'est plus amusant et moins risqué... '', expliqua-t-il comme pour répondre à sa question non formulée.

Les mots de Noröwa lui arrachèrent un sourire : ' Je n'aime pas me battre pour rien de toute façon, je préfère fuir... C'est plus amusant et moins risqué...  ', voilà qui était exactement sa façon de voir les choses. Lui aussi était un lâche... Qui se ressemble s'assemble ?

'' Ainsi... Je serai peut-être recherché, mais tant pis. Je suis un gentil petit chat, tant que seule ma forme hybride est connue. Je ne risque rien. '', poursuivi-t-il.

Recherché ? non. Si jamais il se faisait attraper ? Les autres membres de la Garde Royale ne seront pas aussi indulgents envers le Neko-voleur...

Mais la voix de Noröwa, douce et joueuse... le fit craquer :

'' Alooors... ? Qu'est-ce que tu en dis... ? C'est une bonne idée ? ''

Que pouvait-il faire face à cela ?

Sennar soupira et ferma les yeux.

'' Bon... D'accord. Je veux bien continuer ce jeu pour nous couvrir si jamais nous nous croisons en public...
Seulement saches dans quoi tu t'engages avec moi : Je n'ai jamais eu de relation sérieuse. Je ne sais pas comment il faut agir. Je suis un lâche... Et si jamais il y a un problème et que tu te fais attraper par la Garde... Ne comptes pas sur moi pour risquer ma vie et venir te sauver.
''

Il n'était plus très sûr de la dernière phrase. Bien évidement il avait conscience qu'elle pouvait être blessante. Mais il voulait mettre les choses au clair tout de suite. Lui qui était lâche... Il avait toujours fonctionné ainsi.. ce n'était quand même pas ce chat qui allait le faire changer non ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr] Sam 16 Mai - 9:18

Chapitre I : … Quand je ne trouve plus de titre.


-« Être méchant c'est pas sympa. »-
-Quand nous n'avons rien à dire, il vaut mieux se taire.-

~ ~ ~

Quelques réactions discrètes, un vague sourire et des soupirs. J'adore cet humain. Même sa réponse quelque peu... Froide, me fit sourire. Mais mon regard avait pris une autre expression, un mélange joueur et triste.
Un large sourire s'étendit sur mon visage, mais bientôt, il devint carnassier. Il était lâche lui aussi ? Étraaaange pour un membre de la Garde... N'est-ce pas... ? De ma queue -féline- je lui frôlai la hanche et répondis en un murmure glacial et joueur :

« Nous verrons bien si tu es aussi lâche que tu le dis... »

J'espérai le faire changer mais je savais que cela ne se ferait pas ainsi, en un claquement de doigt. Il avait dit ne pas avoir eu de relation sérieuse. Hum... J'avais donc raison. Il ne connaissait pas l'amour. Je ne le connaissais pas non plus d'ailleurs. Je l'avais lu dans les livres.
Mes yeux se plissèrent un instant, je soufflai sur ma mèche de cheveux, laissant entrevoir une légère couleur blanche, couleur de bandages.

Je me frottai la tête un court instant et reprenais mon explication :

« Après tout, qui m'attaquerait... ? Je suis un gentil petit chat... « Chaton » Comme tu le dis si bien... »

Je fermai un court instant les yeux. Je repris mon souffle, une pointe de tristesse dans la voix.

« Dans les livres... Ils expliquent que quand deux personnes s'aiment... Ils sont prêts à risquer leur vie l'un pour l'autre... »

Je n'en croyais pas un mot, moi aussi j'étais un vrai fuyard. Je secouai la tête comme pour écarter ces phrases.

« Bon. Passons... (je toussais un court moment) Comme je viens d'arriver... Pourrais-tu me faire visiter s'il te plaît... ? Je ne te demande pas cette ville... À part le casino... Il n'y a rien... Enfin... Je crois. Mais, comme tu dois être envoyé un peu partout pour vérifier le bon état des choses... Je me demandai si tu pouvais me faire visiter les autres parties du monde... Ou Pas... Tu peux aussi refuser... »

Ce qui était assez amusant... C'est que ma voix avait commencé normalement puis s'était dégradé, j'avais terminé ma demande dans un murmure. J'abaissai la tête, me concentrai, et reprenais ma forme féline.
Après tout, je pouvais parler sous cette forme...

« Meow... »

D'une patte je me frottai l'oreille droite et relevai mes yeux vers Thaäl... Wow il était grand vu d'en bas. Un fin sourire s'esquissa de lui-même...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr]

Revenir en haut Aller en bas

Les ombres nous guident... [PV: Sennar O'Makrat / Noröwa Shyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raisonnance :: Les contrées de Pÿse :: Vegga :: le casino Mirado-